18 août 2013

Chouchous maison : cacahuètes pralinées

Je republie cette ancienne recette car faire des chouchous à la maison ça n'est vraiment pas compliqué bien qu'assez long !
C'est sur les blogs de mes amies Rica et Cadeau que j'ai pris cette recette.
Comme elle le conseille, si vous les faîtes pour la première fois commencez par de petites quantités car l'étape finale de caramélisation est plus facile à réussir si votre casserole n'est pas trop remplie !
Vous pouvez remplacer les cacahuètes par des amandes entières (avec peau).

L'odeur qui se répand dans la maison va mettre l'eau à la bouche à tous ceux qui sont présents et la seule difficulté va être de les faire patienter jusqu'à ce que les chouchous aient refroidi !

P1070284

INGREDIENTS

- 2 verres de cacahuètes crues non salées avec leur peau
- 1 verre d'eau
- 1 verre de sucre
- 4 sachets de sucre vanillé

P1070247

REALISATION

Dans une grande poêle en inox ou dans une marmite (la plus large possible), faire bouillir ensemble tous les ingrédients sauf le sucre vanillé.

P1070215


Laisser cuire à feu doux jusqu'à ce que toute l'eau se soit évaporée (entre 45 et 60 minutes) : ne pas tenter d'augmenter la chaleur pour accélérer la cuisson sinon vos cacahuètes ne seront pas assez cuites.
Le sucre va alors cristalliser et former comme du sable autour des cacahuètes. Ajouter alors le sucre vanillé.

P1070227


Avec une spatule en bois, remuer sans arrêt les cacahuètes pour bien les enrober et continuer à chauffer à feu moyen (pas trop fort pour ne pas les brûler) ce mélange jusqu'à ce que le sucre commence à caraméliser autour des cacahuètes (20 à 30 minutes).
Il faut absolument utiliser des cacahuètes avec leur peaux car c'est sur la peau que le caramel va accrocher.

P1070232


Lorsque les cacahuètes sont bien caramélisées, les déposer sur une feuilles de papier sulfurisé.
Dès qu'elles ont légèrement refroidies, les séparer les unes des autres puis attendre qu'elles soient complètement froides pour les conserver dans une boite hermétique.

P1070239

Les chouchous peuvent être plus ou moins caramélisés suivant vos préférences

Attention : J'ai essayé de les faire dans une poêle antiadhésive et, je ne sais pas pourquoi, ça n'a pas marché et j'ai dû les transférer dans une poêle en inox donc je vous conseille de ne pas tenter de les faire dans une casserole ou une poêle antiadhésive.

P1070254

P1070259



Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 09:24 - Commentaires [92] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


19 décembre 2012

Orangettes natures ou enrobées de chocolat

Je me suis inspirée de la recette proposée par Lilizen sur son superbe blog Gastronomade et dans Supertoinette (10 pages de commentaires dithyrambiques !) pour réaliser ces délicieuses orangettes.
Elles sont très moelleuses et délicieusement parfumées et c'est encore une recette que je vous recommande vivement d'essayer !
Il vous faudra juste un peu de patience si vous voulez les réussir car pour obtenir des fruits bien confits il est préférable de les cuire en plusieurs fois et de les laisser macérer dans leur sirop.

Vous pouvez les consommer nature, enrobées de sucre, d'un mélange sucre-cannelle, de sucre vanillé ou recouvertes de chocolat.

82047873_p

 

INGRÉDIENTS (pour 50 orangettes)

- 2 très grosses oranges biologiques à peau épaisse (environ 850 g) 
- 300 g de sucre en poudre (le poids correspond au poids des peaux d'oranges)
- 30 à 35 cl d'eau de source
- 1 cuillère à soupe de sirop de glucose (ou à défaut de miel)*

150 g de bon chocolat noir  

* j'ai ajouté dans la recette une cuillère de sirop de glucose pour éviter que le sucre cristallise

P1140588

RÉALISATION

Laver et bien brosser les oranges, éliminer tous les points noirs et les impuretés des peaux puis éplucher les oranges à vif en conservant éventuellement un peu de pulpe.
Couper les peaux obtenus en lamelle de 0.5 à 0.7 cm de large.
Les  faire "blanchir" 4 fois : Mettre les écorces en lamelles dans une casserole, les recouvrir d'eau avec un peu de gros sel et porter à ébullition, laisser bouillir pendant 2 minutes puis les égoutter dans une passoire. Renouveler cette opération 3 fois dans de l'eau non salée.
Peser les écorces, et faire un sirop avec le même poids d'écorces en sucre et en eau de source (pour 300 g d'écorces il faut donc 300 g de sucre et 30 à 35 cl d'eau).
Mettre à bouillir ce sirop.
Lorsque le sirop bout, plonger les bâtonnets d'orange dedans, laisser mijoter 15 minutes à feu moyen puis éteindre et laisser macérer les orangettes dans le sirop de sucre au moins une journée ou jusqu'au lendemain.
Le lendemain porter le mélange à ébullition puis faire à nouveau mijoter les orangettes dans le sirop pendant 10 minutes.
Renouveler l'opération 3 ou 4 fois*; le sirop se concentre et les écorces deviennent transparentes au fur et à mesure.
Stopper dès que les oranges vous semblent suffisamment confites, la dernière cuisson étant plus longue que les autres (20 minutes pour moi jusqu'à évaporation de toute l'eau).
Laisser sécher les orangettes 1 journée posées sur une grille, ou sur une feuille de papier sulfurisé, en les retournant une fois pour qu'elles sèchent des deux côtés.
Lorsque les orangettes ont séchées, les enrober dans du sucre cristal et laisser sécher à nouveau avant de les ranger dans une boite hermétique.
Les conserver au frais.

* Je les ai fait bouillir au total 5 fois, une fois le matin et une fois le soir pendant 3 jours et j'ai laissé sécher le troisième jour toute la journée mais Lilizen les a laisser confire pendant 7 jours, je n'ai pas eu sa patience !

P1140519

P1140524

P1140550


Orangette au chocolat
Râper ou couper en petits morceaux 150 g de chocolat noir (pour la totalité des orangettes).
Mettre le chocolat dans un bol et placer ce bol dans une casserole remplie à moitié d'eau bouillante.
Faire fondre au bain-marie à feu doux (le chocolat doit atteindre 50° au maximum).
Retirer la casserole contenant le bol du feu et tremper les orangettes dans le chocolat fondu.
Les poser sur une feuille de papier sulfurisé et laisser durcir à température ambiante (surtout pas au réfrigérateur).
Conserver dans une boite hermétique à l'abri de la chaleur et de l'humidité. 
 
Méthode de tempérage du chocolat noir (pour obtenir un chocolat brillant)
Couper en petits morceaux du chocolat noir (j'utilise du chocolat à 60% de cacao)
Faire fondre le chocolat au bain-marie (dans un bol en pyrex par exemple) et surveiller sa température jusqu'à ce qu'il atteigne 50 à 55°.

Le faire refroidir rapidement (en posant le bol en pyrex sur un lit de glaçons) jusqu'à ce qu'il atteigne une température de 27 à 29°. Lorsque le chocolat est refroidi, remettre le bol au bain-marie quelques instants pour remonter la température  jusqu'à 31°.

P1140571

Remarques
- Je vous conseille d'utiliser une poêle ou une marmite assez large et de ne pas faire de trop grosses quantités d'orangettes pour qu'elles puissent bien macérer dans le sirop : je ne fais jamais plus de 2 oranges à la fois !
- C. Felder conseille dans sa recette d'orangette de conserver un peu de pulpe attachée à la peau d'orange, je l'ai fait pour une orange.
- J'ai mis 30 cl d'eau dans le sirop mais on peut ajouter 5 à 10 cl d'eau si nécessaire.
- Je vous conseille d'utiliser de très grosses oranges à peaux épaisses (j'ai eu du mal à en trouver en bio).
- Si vous les enrobez de chocolat, utilisez un très bon chocolat noir dans lequel vous pouvez ajouter du zeste d'orange.
- Vous pouvez aussi les tremper dans un mélange de sucre et de cannelle si vous aimez cette épice ou dans du sucre vanillé.


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 08:30 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 mars 2010

Petits fours de Pessah : Boules de coco au sirop et à l'ananas

Ces petites boules au coco font partie des petits fours que je fais régulièrement pour les fêtes de Pessah car elles ne contiennent pas de farine et ne nécessitent pas de cuisson au four.
Elles sont délicieuses et rapides à préparer.

DSCN6256

INGRÉDIENTS

- 2 verres de  noix de coco rapée non sucrée
- 2 verres de sucre roux (cassonade) ou de sucre blanc à pessah** 
- 2 jaunes d'oeufs
- 2 tranches d'ananas frais (environ 120 g) ou en boite* bien égouttées

- noix de coco pour enrober les boules

* cacher lepessah et non sucrées
** 1 verre et demi de sucre blanc suffit pour ne pas avoir de boules trop sucrées

DSCN6257

RÉALISATION

Faire un sirop avec le sucre dilué dans 1/3 d'eau (7 cl environ) en le faisant cuire environ 10 minutes à feu moyen puis doux jusqu'à ce qu'il épaississe légèrement.
Écraser les tranches d'ananas avec une fourchette pour les réduire en purée.
Rajouter, dans le sirop, la noix de coco et les tranches d'ananas écrasées et bien mélanger, laisser cuire 5 minutes en remuant sans arrêt.
Hors du feu ajouter les 2 jaunes d'oeufs (dans l'appareil très chaud) en remuant jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
Former des boules de la taille d'une noix.
Les rouler dans de la noix de coco. Les placer dans des caissettes et laisser sécher une journée.

Remarque importante
La cassonade n'est pas autorisée à Pessah donc si vous n'en trouvez pas avec surveillance rabbinique, utilisez du sucre blanc.
A Pessah je n'utilise pas d'ananas en boite mais uniquement de l'ananas frais (mes 2 tranches épluchées pèsent environ 120 gr).
Attention :Le sirop doit être épais mais pas trop, le sucre doit cuire moins longtemps que pour un sirop au boulé.

Les boules sont bien sucrées, si vous n'aimez pas les gâteaux trop doux mettre moins de sucre
Si vous utilisez de l'ananas en boite qui est plus sucré que l'ananas frais mettre 1 verre et demi de sucre.

Le verre utilisé est un verre de 20 cl

Ces petites boules se congèlent parfaitement.

DSCN6278

 

DSCN6284

DSCN6267

 


D'autres recettes pour Pessah :

         Tarte au chocolat             Fondant au chocolat          Gâteau de C. Felder

     45459356_1_         24802706_1_         45349712_1_ 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.