18 août 2013

Chouchous maison : cacahuètes pralinées

Je republie cette ancienne recette car faire des chouchous à la maison ça n'est vraiment pas compliqué bien qu'assez long !
C'est sur les blogs de mes amies Rica et Cadeau que j'ai pris cette recette.
Comme elle le conseille, si vous les faîtes pour la première fois commencez par de petites quantités car l'étape finale de caramélisation est plus facile à réussir si votre casserole n'est pas trop remplie !
Vous pouvez remplacer les cacahuètes par des amandes entières (avec peau).

L'odeur qui se répand dans la maison va mettre l'eau à la bouche à tous ceux qui sont présents et la seule difficulté va être de les faire patienter jusqu'à ce que les chouchous aient refroidi !

P1070284

INGREDIENTS

- 2 verres de cacahuètes crues non salées avec leur peau
- 1 verre d'eau
- 1 verre de sucre
- 4 sachets de sucre vanillé

P1070247

REALISATION

Dans une grande poêle en inox ou dans une marmite (la plus large possible), faire bouillir ensemble tous les ingrédients sauf le sucre vanillé.

P1070215


Laisser cuire à feu doux jusqu'à ce que toute l'eau se soit évaporée (entre 45 et 60 minutes) : ne pas tenter d'augmenter la chaleur pour accélérer la cuisson sinon vos cacahuètes ne seront pas assez cuites.
Le sucre va alors cristalliser et former comme du sable autour des cacahuètes. Ajouter alors le sucre vanillé.

P1070227


Avec une spatule en bois, remuer sans arrêt les cacahuètes pour bien les enrober et continuer à chauffer à feu moyen (pas trop fort pour ne pas les brûler) ce mélange jusqu'à ce que le sucre commence à caraméliser autour des cacahuètes (20 à 30 minutes).
Il faut absolument utiliser des cacahuètes avec leur peaux car c'est sur la peau que le caramel va accrocher.

P1070232


Lorsque les cacahuètes sont bien caramélisées, les déposer sur une feuilles de papier sulfurisé.
Dès qu'elles ont légèrement refroidies, les séparer les unes des autres puis attendre qu'elles soient complètement froides pour les conserver dans une boite hermétique.

P1070239

Les chouchous peuvent être plus ou moins caramélisés suivant vos préférences

Attention : J'ai essayé de les faire dans une poêle antiadhésive et, je ne sais pas pourquoi, ça n'a pas marché et j'ai dû les transférer dans une poêle en inox donc je vous conseille de ne pas tenter de les faire dans une casserole ou une poêle antiadhésive.

P1070254

P1070259



Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 09:24 - Commentaires [92] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


19 décembre 2012

Orangettes natures ou enrobées de chocolat

Je me suis inspirée de la recette proposée par Lilizen sur son superbe blog Gastronomade et dans Supertoinette (10 pages de commentaires dithyrambiques !) pour réaliser ces délicieuses orangettes.
Elles sont très moelleuses et délicieusement parfumées et c'est encore une recette que je vous recommande vivement d'essayer !
Il vous faudra juste un peu de patience si vous voulez les réussir car pour obtenir des fruits bien confits il est préférable de les cuire en plusieurs fois et de les laisser macérer dans leur sirop.

Vous pouvez les consommer nature, enrobées de sucre, d'un mélange sucre-cannelle, de sucre vanillé ou recouvertes de chocolat.

82047873_p

 

INGRÉDIENTS (pour 50 orangettes)

- 2 très grosses oranges biologiques à peau épaisse (environ 850 g) 
- 300 g de sucre en poudre (le poids correspond au poids des peaux d'oranges)
- 30 à 35 cl d'eau de source
- 1 cuillère à soupe de sirop de glucose (ou à défaut de miel)*

150 g de bon chocolat noir  

* j'ai ajouté dans la recette une cuillère de sirop de glucose pour éviter que le sucre cristallise

P1140588

RÉALISATION

Laver et bien brosser les oranges, éliminer tous les points noirs et les impuretés des peaux puis éplucher les oranges à vif en conservant éventuellement un peu de pulpe.
Couper les peaux obtenus en lamelle de 0.5 à 0.7 cm de large.
Les  faire "blanchir" 4 fois : Mettre les écorces en lamelles dans une casserole, les recouvrir d'eau avec un peu de gros sel et porter à ébullition, laisser bouillir pendant 2 minutes puis les égoutter dans une passoire. Renouveler cette opération 3 fois dans de l'eau non salée.
Peser les écorces, et faire un sirop avec le même poids d'écorces en sucre et en eau de source (pour 300 g d'écorces il faut donc 300 g de sucre et 30 à 35 cl d'eau).
Mettre à bouillir ce sirop.
Lorsque le sirop bout, plonger les bâtonnets d'orange dedans, laisser mijoter 15 minutes à feu moyen puis éteindre et laisser macérer les orangettes dans le sirop de sucre au moins une journée ou jusqu'au lendemain.
Le lendemain porter le mélange à ébullition puis faire à nouveau mijoter les orangettes dans le sirop pendant 10 minutes.
Renouveler l'opération 3 ou 4 fois*; le sirop se concentre et les écorces deviennent transparentes au fur et à mesure.
Stopper dès que les oranges vous semblent suffisamment confites, la dernière cuisson étant plus longue que les autres (20 minutes pour moi jusqu'à évaporation de toute l'eau).
Laisser sécher les orangettes 1 journée posées sur une grille, ou sur une feuille de papier sulfurisé, en les retournant une fois pour qu'elles sèchent des deux côtés.
Lorsque les orangettes ont séchées, les enrober dans du sucre cristal et laisser sécher à nouveau avant de les ranger dans une boite hermétique.
Les conserver au frais.

* Je les ai fait bouillir au total 5 fois, une fois le matin et une fois le soir pendant 3 jours et j'ai laissé sécher le troisième jour toute la journée mais Lilizen les a laisser confire pendant 7 jours, je n'ai pas eu sa patience !

P1140519

P1140524

P1140550


Orangette au chocolat
Râper ou couper en petits morceaux 150 g de chocolat noir (pour la totalité des orangettes).
Mettre le chocolat dans un bol et placer ce bol dans une casserole remplie à moitié d'eau bouillante.
Faire fondre au bain-marie à feu doux (le chocolat doit atteindre 50° au maximum).
Retirer la casserole contenant le bol du feu et tremper les orangettes dans le chocolat fondu.
Les poser sur une feuille de papier sulfurisé et laisser durcir à température ambiante (surtout pas au réfrigérateur).
Conserver dans une boite hermétique à l'abri de la chaleur et de l'humidité. 
 
Méthode de tempérage du chocolat noir (pour obtenir un chocolat brillant)
Couper en petits morceaux du chocolat noir (j'utilise du chocolat à 60% de cacao)
Faire fondre le chocolat au bain-marie (dans un bol en pyrex par exemple) et surveiller sa température jusqu'à ce qu'il atteigne 50 à 55°.

Le faire refroidir rapidement (en posant le bol en pyrex sur un lit de glaçons) jusqu'à ce qu'il atteigne une température de 27 à 29°. Lorsque le chocolat est refroidi, remettre le bol au bain-marie quelques instants pour remonter la température  jusqu'à 31°.

P1140571

Remarques
- Je vous conseille d'utiliser une poêle ou une marmite assez large et de ne pas faire de trop grosses quantités d'orangettes pour qu'elles puissent bien macérer dans le sirop : je ne fais jamais plus de 2 oranges à la fois !
- C. Felder conseille dans sa recette d'orangette de conserver un peu de pulpe attachée à la peau d'orange, je l'ai fait pour une orange.
- J'ai mis 30 cl d'eau dans le sirop mais on peut ajouter 5 à 10 cl d'eau si nécessaire.
- Je vous conseille d'utiliser de très grosses oranges à peaux épaisses (j'ai eu du mal à en trouver en bio).
- Si vous les enrobez de chocolat, utilisez un très bon chocolat noir dans lequel vous pouvez ajouter du zeste d'orange.
- Vous pouvez aussi les tremper dans un mélange de sucre et de cannelle si vous aimez cette épice ou dans du sucre vanillé.


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 08:30 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 décembre 2012

Fruits déguisés à la pâte d'amande

Pour les fêtes, je fais régulièrement ces fruits déguisés enrobés ou non de sirop.
On peut utiliser une pâte d'amande du commerce mais ils seront bien meilleurs avec une pâte d'amande faite "maison".

81941412_p

 

INGRÉDIENTS (pour 2 douzaines de fruits)

Fruits secs
- dattes, cerneaux de noix, pruneaux, abricot etc...

Pâte d'amandes
- 250 g d'amandes crues émondées
- 175 g de sucre glace
- 1 petit blanc d'oeuf
- 1 cuillère à soupe de rhum ou 1/4 càc d'extrait de vanille ou d'extrait de café
- colorant ou eau de cuisson de betterave concentrée

Sirop
- 2 verres de sucre (verre de 15 cl)
- 1/2 verre d'eau
- 2 à 3 càs de miel
- jus d'un demi citron
- un gros zeste de citron

fruits déguisés (3)

 

RÉALISATION

Pâte d'amandes

Mettre les amandes dans une casserole et les recouvrir avec de l'eau.
Porter à ébullition et arrêter au premier bouillon.
Laisser refroidir.
Sortir les amandes , les émonder et les laisser sécher quelques instants sur une passoire.
Les mettre dans le bol du mixeur avec le sucre glace et le parfum choisi et mixer jusqu'à obtention d'une pâte lisse et homogène (vous pouvez parfumer une partie de la pâte avec du rhum et l'autre avec du café ou de la vanille) .
Rajouter le blanc d'oeuf battu petit à petit et bien malaxer (parfois 1/2 blanc suffit).

22554768_p     amandes_22555056_p

 

Fruits déguisés
- Cassez vos noix en essayant de récupérer des 1/2 cerneaux entiers (les brisés serviront pour fourrer les dattes), je préfère utiliser des noix entières car ce sont des fruits qui rancissent très vite et les cerneaux vendus en sachet sont parfois moins frais !
- Incisez les dattes et les pruneaux sur une face, sans détacher complètement les deux moitiés et dénoyautez-les puis bien les vérifier pour éliminer celles qui sont véreuses.
- Former des petites boules ou des petits bâtonnets de pâte d'amandes et fourrer vos fruits secs (je mets 1/2 cerneaux de noix au fond des dattes avant de mettre la pâte d'amandes). 

Sirop
Faire bouillir le sucre l'eau et le zeste de citron pendant 10 à 15 min environ jusqu'à ce que le sirop épaississe (température de 120° environ). Ajouter le miel.
Faire bouillir encore pour obtenir un sirop assez épais  (une goutte de sirop que l'on fait tomber dans un verre d'eau, puis pris entre le pouce et l’index, se roule facilement en une boule : la consistance est presque celle du caramel mais le sirop ne doit pas devenir trop dur)
Tremper les fruits fourrés dans ce sirop.

fruits_deguises__4_

 

Remarques:
- Si vous vous rendez compte en trempant les fruits secs  que le sirop est trop dur ( il ne doit pas durcir comme du caramel) rajoutez un tout petit peu d'eau pour le rendre plus liquide.
- Vous pouvez simplement saupoudrer vos fruits de sucre glace.
- Le parfum du café se marie très bien avec les noix vous pouvez donc parfumer votre pâte d'amandes avec de l'extrait de café ou un peu d'expresso bien serré
- Le sucre glace n'est pas cacher à Pessah on peut le faire soi-même en mixant longuement avec un bon mixeur du sucre en poudre.
 

fruits déguisés (14)

fruit_deguis___6_


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

29 septembre 2012

Gâteau aux petits-beurre, au chocolat et au café

Cette recette est très pratique car elle est facile à faire, ne nécessite pas de cuisson et plaît aux petits et aux grands.
Autre avantage, le gâteau est meilleur lorsqu'il est préparé la veille. C'est donc un gâteau idéal pour chabbat et les fêtes ou si vous voulez réaliser un dessert à l'avance lorsque vous avez des invités ou pour un goûter d'anniversaire.
Malgré sa simplicité, ce gâteau est très bon. Ce n'est pas le meilleur entremets de mon blog mais vu la facilité de sa réalisation c'est une recette que je vous conseille de tester ! 
 
J'ai parfumé la crème au beurre avec du chocolat et du café mais vous pouvez remplacer le café par du rhum, de la liqueur à l'orange (cointreau ou sabra) ou de la liqueur de cerises.
Si vous souhaitez obtenir une crème plus légère vous pouvez la faire sans chocolat et parfumée à la vanille ou au café.

78953868_p

INGREDIENTS

Gâteau
- 2 paquets de petits-beurre (400g)
- 3 oeufs (jaunes et blancs séparés)
- 180 g de beurre ou de margarine
- 100 g de sucre en poudre
- 150 de chocolat à 50% de cacao
- 2 cuillères à café de café soluble dilué dans 5 cl d'eau chaude

Café pour imbiber les biscuits
- 15 cl d'eau chaude
- 2 cuillère à soupe de café soluble

P1130455

REALISATION

Séparer les blancs et les jaunes d'oeufs et les mettre dans 2 bols .
Monter les blancs en neige très ferme puis y incorporer progressivement 50 g de sucre pour les durcir en continuant à fouetter le mélange à vitesse maximal.
Réserver.
Faire fondre le chocolat au bain marie et diluer 2 cuillères à café de café soluble dans 5 cl d'eau tiède.
Dans un autre saladier, battre le beurre ou la margarine en pommade. Y incorporer le reste du sucre en poudre, les jaunes d'oeufs un à un puis le chocolat fondu et le café en continuant à fouetter l'appareil pour obtenir un mélange homogène.
Incorporer délicatement les blancs en neige au mélange précèdent pour obtenir une crème onctueuse.

Diluer 2 cuillères à soupe de café soluble dans 15 cl d'eau chaude (mais pas brûlante).
Tremper rapidement les petits-beurre un à un dans le café et les disposer sur le plat de service en une rangée (attention à ne pas trop les imbiber).
Recouvrir les biscuits avec le quart de la crème.
Recommencer en alternant une rangée de biscuits trempés dans le café et une couche crème au beurre (vous obtiendrez 4 rangées de biscuits et 4 couches de crème) en terminant par une couche de crème.
Décorer avec des vermicelles en chocolat, du chocolat en poudre, des copeaux de chocolat ou des amandes effilées.

                      P1130413  P1130416  P1130420

Je vous conseille de monter le gâteau directement sur le plat où il sera servi car il est difficile à transvaser.
J'ai découpé un rectangle dans un plateau jetable en carton doré et je l'ai recouvert de film étirable. J'ai monté mon gâteau sur ce rectangle.

P1130423

P1130450

Remarque
Je n'ai pas utilisé entièrement le paquet de petits-beurre et j'aurais pu rajouter une rangée de biscuits en mettant une couche de crème moins épaisse entre les biscuits.
Pour rendre ce gâteau encore plus gourmand, on peut le recouvrir d'une ganache praliné (pralin + chocolat + crème fraîche).
Le gâteau est encore meilleur après avoir été mis au frais pendant toute une nuit ou pendant 24h (merci à Danou et Sandrine).



Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.

Posté par piroulie à 20:45 - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 mai 2010

Cheesecake sans cuisson de Kapulski avec un coulis de framboises

J'ai trouvé cette recette de gâteau au fromage sans cuisson sur le blog de mon amie Rica.
C'est une recette de la chaîne de restaurant Kapulski, très connue en Israël.
J'étais assez dubitative quand au résultat, mais Rica m'a chaudement recommandé ce cheesecake et je n'ai pas regretté de l'avoir écoutée.
Le gâteau est délicieux, plus léger que ceux de mes précédentes recettes et il est facile et rapide à faire.
Il ressemble un peu à un bavarois et j'aime bien le contraste entre la base croustillante et la crème très légère mais je préfère la consistance des cheesecakes cuits au four.
Il doit être dégusté bien frais.

Mon amie Kay, qui fait la même recette, a suggéré de mettre entre le fond biscuité et la crème au fromage, du pralin, ce que je testerai la prochaine fois.

P1000521

 

INGRÉDIENTS

Fond de pâte
- 180 g de petits beurres ou de digestives biscuits (recette : )
- 80 g de beurre

Crème
- 600 g de fromage blanc à 7.8% de matières grasses (ou de petits suisses)
- 120 g d'instant pudding à la vanille   
- 7.5 cl de lait
- 1 sachet de 14 g de gélatine cacher* (ou 3 feuilles de gélatine)
- 1/2 verre d'eau
- 250 ml de crème fraîche entière liquide
- 75 g de sucre en poudre
- 4 sachets de sucre vanillé

insert : * 10 g  pour moi pour obtenir un cheesecake moins compact que celui que j'ai réalisé en premier et photographié

Miroir de framboises
- 300 à 400 g de framboises
- 3 cl de jus de citron
- 50 g de sucre en poudre
- 1/4 de sachet d'agar-agar: 1/2 g (ou 5 à 7 g de gélatine cacher ou 1 feuille de gélatine)

gateau_fromage_1

 

RÉALISATION

Chantilly
Mettre la crème fraîche au congélateur pendant 1/2 h à 3/4 h pour qu'elle soit très froide, ainsi que le bol dans lequel elle sera montée en chantilly et les fouets du batteur.
Monter la crème fraîche en chantilly en fouettant énergiquement au fouet (l'idéal est d'utiliser un bol haut et étroit éventuellement posé sur un lit de glaçons). Utiliser de la crème fraîche liquide entière et non allégée.
Lorsque la crème est ferme (elle forme alors des becs d’oiseaux quand on retire le fouet), arrêtez de la travailler au risque de la transformer en beurre. Réserver

Fond de tarte
Mixer les biscuits et les mélanger avec le beurre fondu (ne pas mixer les biscuits trop finement) et étaler cette pâte au fond d'un moule à charnière ou au fond d'un cercle amovible.
Mettre au réfrigérateur.

Crème
Egoutter le fromage blanc dans un linge fin posé sur une passoire pendant 2 ou 3 heures (ou utiliser des petits suisses)
Diluer la gélatine dans 1/2 verre d'eau et le faire cuire à feu doux pendant quelques minutes jusqu'à dissolution complète de la poudre sans faire bouillir le mélange.
Dans un saladier, mélanger le fromage blanc bien égoutté ou les petits suisses, le sucre dilué dans le lait, l'instant pudding, et ajouter la gélatine. Mixer bien le mélange jusqu'à ce qu'il soit homogène.
Ajouter délicatement la chantilly, à l'aide d'un fouet, au mélange précédent.
Verser l'appareil sur le fond de tarte.

Miroir de framboises
Mixer les framboises et les filtrer.
Ajouter le sucre, le jus de citron et l'agar-agar dilué dans 1/4 de verre d'eau (la quantité de sucre varie suivant que vous préfériez un coulis bien sucré ou légèrement acide).
Faire chauffer et bouillir quelques minutes pour faire fondre le sucre et l'agar-agar (attention si vous utilsez de la gélatine, la chauffer sans bouillir).
Verser ce coulis sur la crème et mettre au réfrigérateur pour 4 à 5 heures ou au congélateur pour 1 heure.

INSERT : Je viens de refaire ce cheesecake avec seulement un sachet d'instant pudding (80 g) car c'est tout ce que j'avais et il est excellent.
J'ai rajouté comme Kay me l'a conseillé, du pralin grossièrement haché entre la base biscuitée et la crème ainsi qu'au dessus du gâteau, à la place du coulis de framboises et c'est une version que je vous recommande aussi (merci à Pascale O. qui m'a confirmé que c'était délicieux).

P1000510

P1000531

Remarques
- Si vous utilisez du fromage blanc, laissez-le s'égoutter pendant quelques heures dans un passoire recouverte d'un tissu fin.
- L'instant pudding vanille se trouve en magasin cacher, il peut être remplacé par le pudding instantané vanille Dct Oetcker.
- Pour obtenir une consistance plus moelleuse, diminuez la quantité de gélatine : 10 g de gélatine cacher ou 2 feuilles de gélatine.
- Vous pouvez recouvrir le cheesecake de biscuits mixés, de praliné, d'un autre coulis de fruits (je vous recommande les fruits de la passion) ou le laisser tel quel.
- Il se congèle très bien.
- Je n'ai pas utilisé mon moule à charnière car il mesure 25 cm de diamètre, ce qui me semblait trop large pour la quantité de crème utilisée. J'ai utilisé un cercle à contour réglable de 20 cm de diamètre, posé sur un plat et tapissé de film étirable . Pour un cheesecake moins haut, utilisez un moule de 24 à 26 cm de diamètre comme le fait Rica chez qui j'ai pris cette recette.
- J'ai utilisé 10 petits suisses (600g) à la place du fromage blanc.
- Pour les équivalences gélatine, agar-agar et gélatine cacher, voir là : clic
- ATTENTION: si vous utilisez de l'agar-agar, il faut le faire bouillir quelques secondes mais la gélatine,elle, ne doit pas bouillir sinon elle risque de perdre son pouvoir gélifiant, il faut néanmoins bien la chauffer.
- Vous pouvez utiliser comme bases des petits beurres au chocolat (merci Pascale) ou des oréos (comme just1kif) pour obtenir plus de contraste.

P1000536

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

D'autres recettes de cheesecakes :

     Cheesecake #1                  Cheesecake#3                Cheesecake #4

cheesecake_1       cheesecake_3       cheesecake4


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 08:30 - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 mars 2010

Petits fours de Pessah : Boules de coco au sirop et à l'ananas

Ces petites boules au coco font partie des petits fours que je fais régulièrement pour les fêtes de Pessah car elles ne contiennent pas de farine et ne nécessitent pas de cuisson au four.
Elles sont délicieuses et rapides à préparer.

DSCN6256

INGRÉDIENTS

- 2 verres de  noix de coco rapée non sucrée
- 2 verres de sucre roux (cassonade) ou de sucre blanc à pessah** 
- 2 jaunes d'oeufs
- 2 tranches d'ananas frais (environ 120 g) ou en boite* bien égouttées

- noix de coco pour enrober les boules

* cacher lepessah et non sucrées
** 1 verre et demi de sucre blanc suffit pour ne pas avoir de boules trop sucrées

DSCN6257

RÉALISATION

Faire un sirop avec le sucre dilué dans 1/3 d'eau (7 cl environ) en le faisant cuire environ 10 minutes à feu moyen puis doux jusqu'à ce qu'il épaississe légèrement.
Écraser les tranches d'ananas avec une fourchette pour les réduire en purée.
Rajouter, dans le sirop, la noix de coco et les tranches d'ananas écrasées et bien mélanger, laisser cuire 5 minutes en remuant sans arrêt.
Hors du feu ajouter les 2 jaunes d'oeufs (dans l'appareil très chaud) en remuant jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
Former des boules de la taille d'une noix.
Les rouler dans de la noix de coco. Les placer dans des caissettes et laisser sécher une journée.

Remarque importante
La cassonade n'est pas autorisée à Pessah donc si vous n'en trouvez pas avec surveillance rabbinique, utilisez du sucre blanc.
A Pessah je n'utilise pas d'ananas en boite mais uniquement de l'ananas frais (mes 2 tranches épluchées pèsent environ 120 gr).
Attention :Le sirop doit être épais mais pas trop, le sucre doit cuire moins longtemps que pour un sirop au boulé.

Les boules sont bien sucrées, si vous n'aimez pas les gâteaux trop doux mettre moins de sucre
Si vous utilisez de l'ananas en boite qui est plus sucré que l'ananas frais mettre 1 verre et demi de sucre.

Le verre utilisé est un verre de 20 cl

Ces petites boules se congèlent parfaitement.

DSCN6278

 

DSCN6284

DSCN6267

 


D'autres recettes pour Pessah :

         Tarte au chocolat             Fondant au chocolat          Gâteau de C. Felder

     45459356_1_         24802706_1_         45349712_1_ 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

13 novembre 2008

Entremets au chocolat ultrarapide parvé ou non et digression sur un anniversaire oublié

gâteau Diane

Le téléphone sonne : c'est belle maman qui vous demande de sa voix la plus sirupeuse si vous avez pensé à faire LE GÂTEAU d'anniversaire de son unique, extraordinaire, merveilleux (bien que très marié avec vous !!!) et sublime rejeton. Elle passe déposer son cadeau qu' elle n'a pas oublié d'acheter ELLE !!

Arghhhhhhh !!!!!!!!!!!!!! entre vos 2 collègues absentes, la grippe de votre petit dernier, et la préparation de la classe verte de votre aînée vous avez complètement oublié de préparer l'entremet sublime que vous avez pourtant repéré depuis des lustres sur le net et pas eu le temps de passer lui acheter le dernier modèle de portable dont il a envie depuis longtemps sans oser l'avouer ( ah ces hommes tous des grands gamins !!!)
Pas question d'aller à la pâtisserie du coin vous n'avez pas envie d'entendre belle-maman vous le rappeler pendant les 50 prochaines années!!

Bon pas de panique j'ai LE gâteau qu'il vous faut : même pas besoin de four et il en jette !! ! (pour le portable passez vite le lui chercher en revenant du boulot sinon vous pouvez toujours hypocritement tempêter,fulminer et vitupérer en utilisant tous les vilains adjectifs et noms d'oiseaux qui vous passent par la tête contre les délais de livraison non respectés de certains sites !)

Voila donc LA recette qui va sauver votre soirée, sauvegarder un semblant d'entente cordiale avec Belle Maman et surtout vous éviter la mine décomposée de votre Chéri qui adore faire le brimé et le persécuté chaque fois que l'occasion lui en ait donné ! ( j'ai un tas de copines qui ont un modèle similaire à la maison)

Remarque : Ma belle maman est un amour mais toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existées ne seraient absolument pas le fruit d'une coïncidence et si vous vous reconnaissez dans ce portrait de belle mère peu attirante tant pis pour vous !!!!!

gâteau Diane (3)

Cette recette m'a été donnée par mon amie Diane qui est une belle mère de rêve, une cuisinière et une pâtissière hors pair : j'ai donc appelé ce gâteau  "GÂTEAU DE DIANE"

Merci au Palais des Lys de l'avoir élue meilleure recette de la semaine

32091523_p

INGRÉDIENTS

Base
- 250 g de biscuits ( biscuit marie, petit beurre, biscuits bretons)
- 90 g de beurre ou margarine fondue 
- 75 g de chocolat noir fondu + 25 g de chocolat noir râpé
- noisettes, noix (ou amandes effilées) grillées grossièrement concassée (facultatif j'en ai mis une poignée) 

Crème au chocolat
- 50 cl de crème à fouetter (nutriwhip, richwhip ou crème fleurette non allégée )
- 50 g de sucre glace (uniquement si vous utilisez de la crème fraîche)
- 200 g de chocolat noir à fort teneur de cacao (ou si vous souhaitez faire 2 couches 100g de chocolat noir + 100 g de chocolat au lait)

Garnitures possibles :
Copeaux ou vermicelles de chocolat, amandes effilées grillées, cacao en poudre et amandes caramélisées, coulis de framboises additionné d'agar agar etc...

gâteau Diane (4)

 

RÉALISATION

Base biscuitée
- Écraser les biscuits (pas trop fin ): si vous n'avez pas de mixeur , mettre les biscuits dans un sachet de congélation et les écraser avec un rouleau à pâtisserie
- Placer un carton au fond d'un moule à contour amovible (j'ai découpé le mien dans un plateau jetable en carton argenté)et recouvrir d'une feuille de papier sulfurisée
- Faire fondre le beurre et le chocolat et verser sur les biscuits broyés : bien mélanger, ajouter le chocolat râpé et étaler en tassant  au fond du moule à contour amovible (attention c'est la seule partie délicate si vous tassez trop le gâteau sera difficile à couper car la base sera trop dure et sinon il va s'effriter).

Crème mousseuse au chocolat
- Battre la crème fleurette ou la crème parvé (richwhip ou nutriwhip)  en chantilly et incorporer très délicatement le chocolat fondu.
- Verser cette crème sur le fond biscuité et décorer avec du cacao, des copeaux de chocolat ou des vermicelles au chocolat, des amandes effilées grillées ou un coulis de framboises !
- Placer au réfrigérateur pour au moins 2 heures.

DSCN6564   DSCN6568  DSCN6569

Remarque : ne pas faire fondre les 100 g de chocolat à mélanger aux biscuits sinon la base biscuitée sera trop dure à couper, faire fondre 75 g de chocolat et raper les autres 25 g
La pâte est un peu difficile à couper donc vous pouvez faire une génoise à la place dont vous trouverez une recette ici : clic

DSCN7313

gâteau Diane (6)


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

21 février 2008

Boules au chocolat aux amandes

Voila une recette que j'apprécie car elle me vient de ma mère (on parle beaucoup de mère juive mais on devrait aussi parler des filles !!!), me rappelle mon enfance et est d'une simplicité  enfantine.
Je la fais généralement à Pourim et à Pessah puisqu'il n'y a pas de farine, ainsi que dans de nombreuses occasions
Mes enfants aiment beaucoup ces boules au chocolat qui disparaissent à une allure folle.
Personnellement je ne les aime qu'avec des noisettes grillées.

boule_chocolat_042

Ingrédients

- 250 g d'amandes ou de noisettes grillées
- 220 g de très bon chocolat noir
- 1 verre de sucre glace

 

boule_chocolat_050

 

Réalisation

Faites griller les amandes ou les noisettes au four th 150° pendant 15 min environ (surveiller bien ça brûle trés vite). Les laisser refroidir.
Mettre dans le bol du mixeur la moitiées des amandes grillées reroidies, et la moitié du chocolat et du sucre glace.
Moudre tous les ingrédients par à coup, pour obtenir une pâte épaisse (attention pas trop sinon ça sera liquide et vous ne pourrez plus former les boules)

                      boule_chocolat_006       truffe_chocolat_013


Former les boules en roulant un petit morceau de pâte dans la paume de vos mains
Rouler les boules dans du sucre glace ou de cacao

                        

boule__chocolat_017

boule_chocolat_037

Conserver dans une boite hermétique : elles se conservent au minimum une semaine et probablement plus mais mes enfants les ont toujours finis avant !

boule_chocolat_045


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.