20 avril 2008

Génoise et entremets : la méthode infaillible pour réussir sa génoise et digression sur les voyages en avion

28564445_1_

Me voila de retour après des vacances, très différentes de nos habituelles randonnées montagnardes, bien trop courtes à mon goût et qui se sont vraiment bien passées mise à part un départ un peu houleux.
Arrivés à l'aéroport nous nous dirigeons tranquillement vers l'enregistrement : c'est la bousculade ! des personnes, dont l'éducation en temps normal est probablement irréprochable, sont prêtes à vous marcher allégrement sur les pieds pour enregistrer avant vous leurs bagages
Mon mari me persuade qu'il n'est ni indispensable, ni nécessaire de leur expliquer que l'avion ne partira pas plus vite ni sans eux et je ne peux m'empêcher de jeter un regard envieux au passager de 1ère peu nombreux et semble-t-il plus affables.
Et, bien sur, on tombe sur la cerbère de service qui commence à râler pour quelques malheureux kilos supplémentaires m'attirant le regard noir de mon mari qui a tenté en vain de m'empêcher de prendre avec moi ce qu'il prétend être l'intégralité de ma garde robe et de ma bibliothèque et qui n'est en fait que le strict nécessaire utile en vacances.
Juste à coté une ravissante jeune femme bien plus surchargée que moi (elle a TROIS grosses valises !!!!!) voit ses bagages enregistrés avec un grand sourire par un jeune homme charmant qui la regarde avec admiration et sympathie : elle a du le soudoyer !
Heureusement, avant que je n'ai eu lâchement le temps de dénoncer ma voisine qui en fait est accompagnée de deux copines (oups !!!! elles n'ont qu'une valise chacune !!!) la cerbère se laisse fléchir par le ton posé et courtois de mon mari qui lui explique qu'il est déjà suffisamment dur de supporter une épouse têtue et intraitable ( c'est MOI ???????) dés qu'il s'agit de bagages sans en plus avoir à payer un supplément après avoir sué sang et eau  pour les trimballer (hein ?? ils étaient sur un chariot !!!)  et qu'il ne possède qu'un dixième de cet amoncellement inutile et pesant dont il lui laisserait une partie avec plaisir ( eh !!  il est FOU !!!)
C'est avec un regard plein de commisération pour lui et méprisant pour moi qu'elle consent enfin à accepter nos bagages !!
Mes sentiments oscillent entre l'envie d'écharper Mr Piroulie (dont l'état mental m'inquiète sérieusement) qui aborde un petit air très content de lui et '' je t'avais bien dit qu'on était trop chargé " au bord des lèvres et le soulagement de savoir mes valises enfin en soute.
Aprés avoir laissé mes bagages à main, légèrement encombrant, à un mari résigné je me dirige vers les boutiques prétendument duty free mais les prix sont presque identiques à ceux des boutiques parisiennes et je suis surprise par l'affluence aux caisses
C'est l'heure d'embarquer et arrivés dans l'avion l'hôtesse nous indique nos places et la façon d'y accéder me donnant l'impression peu agréable qu'elle nous prend pour des idiots car il n'y a qu'une rangée en face de nous et je n'ai pas du tout l'intention de ressortir de l'avion ! 
Le voyage en lui même se déroule assez bien mise à part les incessants appels d'un de nos voisins assoiffé à une hôtesse harassée et je n'arrive même pas à bouder Mr Piroulie  !
A l'arrivée mon fils nous accueille : youpi les vacances commencent vraiment !!

Bon alors la recette de cette génoise très légère et sans matière grasse que vous pourrez même faire en période de régime ou utiliser comme base de gâteau d'anniversaire ou d'entremet

INGRÉDIENTS (pour un moule de 22 cm de diamètre)

Génoise
- 4 oeufs
- 120 gr de sucre en poudre
- 120 gr de farine
- extrait de vanille ou 2 à 3 sachets de sucre vanillé
- 1 pincée de sel

Sirop pour arroser la génoise
- 3/4 verre d'eau chaude
- 4 à 6 càs de rhum ou de liqueur
- 2 sachets de sucre vanillé

RÉALISATION

Dans un bol ou un saladier (placé dans une casserole remplie d'eau) mettre les oeufs entiers et le sucre en poudre et battre énergiquement en chauffant cette préparation au bain marie : Tout le secret de la réussite est là mais attention votre bol ne doit pas toucher le fond de la casserole (sinon retirer la casserole du feu après avoir fait bouillir l'eau)

bain_marie_genoise_recette_3

Fouettez jusqu'à ce que le mélange forme un ruban
Lorsque vous soulevez le fouet le mélange doit avoir triplé de volume (  prévoir un bol assez grand)
Retirer le bol du feu et continuer à battre jusqu'à ce que le mélange refroidisse puis incorporez la farine éventuellement additionnée d'1 sachet de levure chimique  (les puristes n'en mettent pas !) très délicatement pour ne pas faire retomber le mélange
Verser dans un moule tapissé de papier sulfurisé ou abondamment huilé sans dépasser les 3/4 de la hauteur
Faire cuire dans un four préchauffé à 180° pendant 20 à 25 minutes (vérifier : une aiguille piquée dans le gâteau doit ressortir sèche) mon four étant à chaleur tournante je ne l'entrouvre pas en fin de cuisson
Au sortir du four démouler la génoise et la retourner sur une grille et l'arroser avec le sirop.

REMARQUE

Vous pouvez utiliser cette technique pour faire un gâteau roulé avec les quantités suivantes
- 3 gros oeufs
- 120 gr de sucre en poudre
- 120 gr de farine
- extrait de vanille ou 2 à 3 sachets de sucre vanillé
- 1 pincée de sel

28564294_1_

 

Vous pouvez la consommer nature et la parfumer avec du zeste de citron ou d'orange ou l'utiliser pour un fraisier ou cet entremet :

ENTREMETS RAPIDE ET LÉGER

Préparer une mousse au chocolat : cliquer
Arroser votre génoise - plaçée dans un moule à charnière - avec 3/4 de verre d'un mélange eau+rhum+sucre glace (moi j'ai mis de la sabra une liqueur de chocolat israélienne)
Recouvrir la génoise avec la mousse aux chocolat puis décorer avec de la noix de coco , des amandes effilées ou concassées légèrement grillées ou des copeaux de chocolat
Placer pour au moins 3 heures au réfrigérateur

J'avais fait pour cet entremet ma génoise en utilisant 2 oeufs et cette règle toute simple :
pour chaque oeuf : 30 gr de sucre et 30 gr de farine

 

 

28196768_1_

 

28196774_1_

Version nature avec du zeste de citron (2.5 pt la part dans le régime WW si la génoise est partagée en 10)

28521003_1_

 

Remarque : Génoise ou biscuit de Savoie ?
Les recettes sont similaires : le biscuit de Savoie contient de la fécule de pomme de terre et de la farine en proportion égale, la génoise ne contient que de la farine



Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 15:10 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07 avril 2008

Nougat glaçé (parvé ou non) et digression sur les souffrances d'un futur top modèle !

Voila une ancienne recette que je ressors car en ce moment je cuisine moins - en tout cas pas les trucs très sucrés et bien caloriques dont je raffole en temps normal .

nougat glacé (12)

Et oui lorsque je me regarde dans la glace je me trouve plus proche d'un croisement entre une bouteille d'Orangina (la petite ronde !) et une grosse poire que de Claudia Shiffer ou d'Angelina Jolie (encore qu'actuellement ...!)
J'ai donc courageusement entamé mon 350 ième  régime avec l'espoir de pouvoir perdre ces kg disgracieux et bien que mon mari ricane telle une hyène sous prozac dès que je prononce le mot de régime j'ai bon espoir !
J'ai même décidé d'aller courir au Buttes Chaumont, bien que le regard plein de commisération que me lancent les jeunes athlètes, qui y font quotidiennement leur jogging, avec une aisance surnaturelle, éveille en moi des envies de pugilat.
Bon si vous apercevez un gros petit tas essoufflé,en sueur, échevelé, affalé sur un banc au bord de l'apoplexie, lors d'une promenade dans ce parc sublime mais rempli de pentes ardues,  il y a des chances que ce soit moi : surtout n'ayez pas l'air apitoyé !!!
Le vélo c'est pas mal non plus , mais pourquoi y a-t-il autant de montées dans mon quartier ?
Et puis les chauffards irascibles qui vous insultent lorsque vous sortez des pistes cyclables - à cause d'autres crétins chauffards qui les encombrent - me font regretter l'époque où ces mêmes maroufles m'auraient jeté un regard transi assorti d'un sourire se voulant ravageur (c'était il y a fort longtemps !)
Je me demande si je vais aller assister à ces fameuses réunions de régime mais l'éventualité, même peu probable (on ne se gausse pas !), de me faire huer en cas de prise de poids tempère mon enthousiasme naturel
Bon soyons positives je vais y arriver toute seule et Claudia, Naomie, Gisèle et compagnie pourront aller se rhabiller (pour une fois ça les changera!) : j'ai toute une série de régimes parfois surprenants mais infaillibles donnés et testés par les copines (qui n'ont pas maigries d'ailleurs mais MOI j'aurai plus de volonté !)

En attendant voila une des responsables de ma catastrophique légère surcharge pondérale : cette glace est sublime surtout si comme moi vous aimez le pralin et les pistaches .
Tous ceux qui ont eu l'incroyable privilège et la chance inouïe de la déguster chez moi m'ont suppliée à genoux de leur donner la recette en me promettant une reconnaissance éternelle !
Petit veinard je vous la donne sans rien en retour et j'espère que vous êtes conscient de votre chance !

Pour les puristes je sais qu'un vrai nougat est fait sans jaune d'oeuf : une autre recette uniquement avec les blancs est là : clic 

nougat glacé (4) 

 INGRÉDIENTS

- 3 oeufs
- 4 dl de crème fleurette (ou de nutrifil mais dans ce cas mettez moins de sucre)
- 75 g de sucre
- 100 g de miel d'acacia
- 100 g de pralin (la recette est ICI  )
- 50 g d'amandes
- 50 g de noisettes
- 50 g de pistaches

facultatif : 150 g de fruits confits macérés dans de l'alcool

 

nougat glacé (8) 

RÉALISATION

Faire griller les pistaches d'une part  et les amandes et les noisettes dans une poêle, les poudrer de sucre et laisser caraméliser (attention : les pistaches grillent très vite il faut donc utiliser un feu doux et ne pas les griller en même temps que les amandes)

Fouetter les blancs en neige très ferme puis ajouter le miel bouillant.
Ajouter le reste du sucre aux jaunes et fouetter jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Incorporer les blancs au mélange jaunes + sucre
Mettre la crème fraîche au congélateur un moment pour qu'elle soit très glacée et la fouetter en chantilly  puis l'ajouter à la 1ère préparation.
Rajouter enfin le pralin et les fruits secs caramélisés grossièrement concassés
Mettre dans un moule  ou pour avoir des petites glaces individuelles dans des moules à muffins ou dans des petits moule à brioches que vous pouvez éventuellement badigeonner de chocolat fondu avant d'y verser votre nougat
Mettre au congélateur au moins 1/2 journée avant de servir.

Vous pouvez arroser d'un coulis de framboises, d'un coulis de fruits rouges ou de caramel liquide au moment de servir

Vous pouvez rajouter des fruits confits (150 g) après les avoir fait macérer dans du cointreau ou dans l'alcool de votre choix.

Pour faire les coques en chocolat :
Faire fondre 150 g de chocolat au bain-marie.
Badigeonner des moules à brioche en silicone d'une couche de chocolat fondu et mettre au réfrigérateur pour faire durcir la couche puis renouveler l'opération 2 ou 3 fois.
Verser le nougat à l'interieur et démouler quand le nougat est congelé pour ne pas casser les coques qui sont fragiles.

Vous pouvez aussi parsemer les coques d'amandes concassées légèrement grillées c'est encore meilleur !

nougat glacé (6) 

nougat glacé (10)

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

D'autres recettes de glaces: cliquez sur le nom de la recette

     Caramel                  Chocolat                  Sorbets                   Vanille

DSCN5804    DSCN5788    25491285_p_1_    P1020772


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 08:35 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

24 mars 2008

Pâte à tarte ultra rapide , pizza et digression sur les velibs

29455495_1_

 

Ce matin je me suis dit qu'il fallait profiter des beaux jours pour réduire la pollution parisienne (ainsi que ma surcharge pondérale !) en n'utilisant pas ma voiture
Me voila donc partie, très contente de moi, à la recherche d'un vélib
Première station :Youpi il y a deux vélocipèdes j'ai de la chance !
Je me rapproche: un a un pneu crevé et l'autre une chaîne qui pendouille !! classique !
C'est pas grave un peu de marche me fera du bien et c'est parti pour une autre borne située à proximité
J'arrive encore guillerette et je vois deux jeunes filles enfourner allègrement les deux derniers vélos en état de marche : il y en a encore un mais qui est HS !
Mon ange gardien a du prendre ses vacances (le veinard !)
Je commence à être légèrement énervée et je file vers une 3ème borne indiquée par l'écran
Ouf il y a toute une série de bécanes qui attendent sagement mais je vais être en retard
J'enfourne mon destrier et m'élance sur la piste cyclable lorsque le klaxon d'une grosse moto, qui n'a rien à faire là, me fait bondir de ma selle tel un lapin champion de saut en hauteur et je manque m'étaler sur le bitume ! .Je traite le chauffard d'un tas de très vilains noms qu'il n'entend pas à cause de son casque et je continue à pédaler vaillamment en bougonnant
A peine remise de mes émotions j'arrive au niveau du métro Belleville : zut j'avais oublié c'est jour de marché (pour ceux que ça intéresse c'est mardi et jeudi et les prix défient toute concurrence !)
Camions et voitures chevauchent sans scrupule manifeste la piste qui est impraticable
Je roule donc sur la chaussée et me fait enguirlander par un chauffard qui me demande à quoi servent les pistes cyclables si c'est pour se faire emmerder embêter par des cyclistes du 3ème âge (sic !!!) qui roulent comme des tortues arthritiques
J'accélère la cadence en soufflant comme un phoque et j'arrive enfin à destination : non! c'est pas vrai! la station est pleine il n'y a pas de place pour ranger cette saleté de bécane !
Heureusement mon ange gardien semble être revenu de St Trop car un emplacement se libère au bout de 5 min et j'arrive à l'école avec un peu de retard
Finalement je ne crois pas que Paris soit si pollué et je ne reprendrai le vélib pour aller travailler que si je peux partir bien en avance mais je me pose 3 questions :
-Est ce que les parisiens sont des sauvages qui se complaisent à massacrer les vélos ou la mairie a-t-elle choisi un fournisseur de 2 roues jetables ?
-Pourquoi lorsque je cherche un vélib les bornes sont elles aussi vides que le désert de Gobie mais pour le restituer elles sont aussi remplies que Roland Garros le jour d'une finale ?
-Ça fait vraiment maigrir le vélo ?

Bon ma recette (salée pour changer !): la pâte est ultra rapide à préparer et vraiment très bonne .
Elle peut aussi être utilisée pour des préparations sucrées (remplacer alors le sel par 50 gr de sucre) mais personnellement je l'utilise plutôt pour des tartes à l'oignon, aux poireaux, pour des pizzas ou des quiches

29455523_1_

INGRÉDIENTS

Pâte salée (3 min !!)
- 10 cl d'eau bouillante (ou 5 cl d'eau bouillante et 5 cl de vin blanc)
- 10 cl d'huile
- 250 à 300 gr de farine
- 1 sachet de levure chimique
- sel (environ 1/2 càc)
- basilic séchés , herbes de Provence

Garniture
- 1 kg de tomates coupées en morceaux
- 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
- 1 petite boite de pulpe de tomates
- 2 gros poivrons rouges
- 3 oignons
- olives vertes ou noires
- anchois ou thon en boite
- une petite botte de basilic frais
- herbes de Provence
- huile d'olive

29455441_p_1_

RÉALISATION

Pâte
Mélangez l'eau bouillante et l'huile dans un saladier et ajoutez la farine additionnée de levure chimique , le sel et éventuellement des herbes de Provence et du basilic séché
Vous devez obtenir une pâte très souple
Etaler la pâte et découper des cercles, les placer dans les moules et piquer avec une fourchette

Garniture
Faire revenir les oignons émincés dans un peu d'huile jusqu'à ce qu'ils soient dorés
Faire revenir les poivrons rouges coupés en petits morceaux dans de l'huile d'olive pendant 15 min environ
Mélanger les tomates coupées en morceaux avec la pulpe et faire mijoter pendant 1 heure avec 2 carreaux de sucre
Y ajouter en fin de cuisson le basilic ciselé ainsi que les herbes de Provence
Mettre la sauce tomate sur le fond de tarte puis tous les autres ingrédients
Parsemer de quelques feuilles de basilic
Enfourner à th 180° pour 1/2 à 3/4 heure

Remarque :  il faut mettre la garniture juste au moment d'enfourner les pizzas pour ne pas détremper la pâte.

29455627_1_

 

26554879_1_

version mini pour l'apéritif : vous pouvez varier en changeant les garnitures centrales (olives vertes ou noires, anchois , thon, champignons etc....)

29069171_1_

pour la version mini 25 à 30 min de cuisson (vers le bas du four) suffisent

29521921_1_



Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

 

Posté par piroulie à 14:00 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 mars 2008

Hokkaido-milk-buns (succulents petits pains au lait et à la crème fraiche)et digression sur mes clés

 

Est ce que vous avez remarqué que pile le jour où vous êtes en retard pour aller travailler vos saletés de clefs décident vicieusement de se tapir dans un coin où jamais vous n'auriez l'idée d'aller les chercher ! (réfrigérateur, panier de linge sale, poche du manteau que vous n'avez pas mis depuis 2 ans, le seul sac à main où vous n'avez pas cherché !!!)
Moi ça m'arrive tout le temps .
Je me demande parfois - bien qu'étant une femme très rationnelle ( je suis matheuse ! mais n'ayez aucune crainte ça n'est pas contagieux je le vérifie quotidiennement!!!) - si il n'existe pas dans ma maison un petit génie facétieux qui guette les matins où j'ai du mal à démarrer pour dissimuler avec art le sésame qui me permet d'utiliser ma voiture .
A moins que ce soit un lutin écolo qui souhaite me voir prendre le vélib, ce qui m'arrive parfois mais ça a fait l'objet d'un autre billet !
Bref hier après avoir failli perdre le peu de raison qu'il me reste (c'est la fin de l'année scolaire) j'ai retrouvé les dites clefs dans le lit de mon petit fils (qui soit dit en passant a un QI qui va faire passer Einstein pour un demeuré !) 
Est ce que c'est parce que mon porte clés est un ourson presque grandeur nature (pour les retrouver facilement !!!) qu'elles ont attiré mon génie en herbe ou mon régime qui dure depuis 6 jours entiers (oui, je sais, je suis frustrée admirable) m'a-t-il embrumé les neurones ? Le mystère reste entier !
Je me serai bien consolée avec ces succulents petits pains d'origines japonaises mais ils ne sont pas spécialement light et je tiens à conserver les bonnes relations que j'ai établies, en ce moment, avec Cruella  ma diabolique et perfide balance!
A vous donc le plaisir de les savourer (avec les kg qui vont avec !)

La recette provient du blog
Le pétrin de Sandra (j'ai indiquée en rouge mes modifications).
Vous pouvez les faire parvé (en remplaçant beurre et lait par margarine et lait de soja ) ils seront bons mais pas aussi succulents que la version lactée que je vous recommande vivement.
L'odeur que vous aurez dans la maison est extraordinaire et c'est une recette que j'essaye de ne pas faire en période de régime.

hokkaido_013

Pour d'autres recettes de brioches vous pouvez voir sur l'index des pains et viennoiseries :

Ingrédients

- 600 grde farine 
- 20 g de levure fraîche de boulangerie (ou 2.5 cc levure sèche)
- 1 cuillère à café de sel

- 60 g de sucre (si vous les voulez vraiment sucré 100 gr de sucre )
- 1 oeuf
- 130 g de crème fraîche entière liquide (ou de nutrifil si vous voulez les faire parvé
)
- 220 g de lait (22 cl)
- 35 g de beurre à température ambiante (ou de margarine)
- 50 g  de pépites de chocolat noir

hokkaido_buns_004

Réalisation

RÉALISATION

Sortez tous les ingrédients de réfrigérateur à l'avance pour qu'ils soient à température ambiante.
Dans la cuve de la MAP ou dans le bol de votre robot délayez la levure dans le lait et puis ajoutez à ce mélange l'oeuf, la crème et le sucre et bien mélanger. 
Ajoutez la farine et en dernier le sel . 
Pétrir pendant 10 minutes à vitesse moyenne ou choisir le programme pâte de la MAP (machine à pain).
Quand la pâte commence à être homogène ajoutez le beurre mou coupé en dés et continuer à pétrir pour obtenir une pâte souple légèrement collante (ajoutez eventuellement un peu de farine mais pas trop !)

Former une boule et laisser lever (environ 1 heure si vous n'utilisez pas de map) : la pâte doit avoir doublé de volume.

Faites-la ensuite retomber en appuyant dessus et en la travaillant sur votre plan de travail fariné et rajoutez les pépites de chocolat
Détaillez la pâte en 15 à 18 morceaux environ et former des boules bien régulières

Déposer les boules au fur et à mesure sur une plaque de cuisson garnie de papier sulfurisé ou d'une feuille de silicone en les espaçant suffisamment. Couvrir avec un linge propre et laisser lever ( mon truc :mettre un petit morceau de pâte crue dans un verre d'eau à température ambiante quand la petite boule de pâte flotte sur l'eau commencer à préchauffer le four)

Préchauffer le four th 6 (180°c).

Dorer les brioches avec du jaune d'oeuf .
Enfourner et cuire environ 15 min: les brioches doivent être  dorées

hokkaido_buns_014

HOKKAIDO_011


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.

Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.

Posté par piroulie à 16:53 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mars 2008

Falue normande et digression sur les petits matins moroses

DSC02133

Certains matins on se réveille avec un moral qui n'atteint pas des sommets himalayens surtout si Petit Chéri a fini la nuit dans votre lit -d'où il a tenté en dormant de vous expulser à coup de pieds - à cause du monstrueux dinosaure qui a eu la malencontreuse idée de se tapir sous son lit !
On se dit qu'on aimerait bien rester au chaud sous la couette au lieu d'aller transpirer dans le métro , sur un velib ou dans les embouteillages pour aller gagner sa pitance, surtout quand la dite pitance vous fait cruellement défaut pour cause de régime 
Cette brioche est faite - entre autre - pour ces jours là !!!
Il faut juste que votre Chéri veuille bien la sortir du congelo pour la passer quelques minutes au MO ou au four et l'odeur qui va s'insinuer jusque sous vos oreillers - où vous êtes ensevelie en train ronchonner et de bougonner - vous fera bondir du lit avec la vélocité d'un kangourou triple médaille d'or au J.O.

A l'approche de Chavouot j'ai donc testé cette recette avec beurre et crème fraîche que j'ai trouvé dans le livre de F. Edelmann : Pâtisserie maison
L'odeur qui se répand dans la maison quand elle cuit est absolument extraordinaire (si ! si ! pour une fois je n'exagère pas !) et quand je l'ai mangé engloutie voracement  j'ai compris que j'avais enfin trouvé LA recette ! : cette brioche est parfaite pour les petits déjeuners des matins moroses bien que ce soit une serial killeuse de régime (et oui braves gens la perfection n'est pas de ce monde!)

 

DSC02111

Pour d'autres recettes de brioches vous pouvez voir sur l'index des pains et viennoiseries :

INGRÉDIENTS

- 325 g de farine
- 2 oeufs (petits)
- 2 cl de lait
- 65 gr de beurre (ou de margarine)
- 8 cl de crème fraîche liquide (ou de nutrifil)
- 65 gr de sucre en poudre
- 2 à 3 sachets de sucre vanillé
- 1/2 càc de sel
- 10 g de levure fraîche de boulanger ou 1 càs de levure sèche

- 100 gr de pépites de chocolat (facultatif : la vraie falue n'en contient pas)

Remarque : j'ai doublé les quantités : j'ai utilisé 3 oeufs entiers et un jaune au lieu des 4 oeufs et j'ai ajouté dans une partie de mes petites brioches des morceaux de chocolat noir
Je n'ai pas non plus respecté la forme traditionnelle de la falue qui forme un ovale entaillé avec des ciseaux

 

PRÉPARATION

Sortir à l'avance le beurre , le lait et la crème du réfrigérateur pour les avoir à température ambiante .
Dans la MAP mettez la crème, le lait, les oeufs, la levure, la farine, le sucre, le sel et lancer le programme pâte
Lorsque la pâte commence à devenir homogène  incorporez le beurre .
Quand le programme se termine détailler en 2  pâtons de même poids et façonner en pains allongés ou former une dizaine de petits pains de 70 gr environ.
Badigeonnez d'oeuf battu et entaillez avec des ciseaux ou faites des entailles .

DSC02126

Laisser lever à nouveau (mon truc :mettre un petit morceau de pâte crue dans un verre d'eau à température ambiante quand la petite boule de pâte flotte sur l'eau la pâte est prète à être enfournée ) .
Si vous avez formé des petits pains enfournez à th 200° pendant 12 min environ (surveillez bien !)
Si vous avez formé 2 pains enfourner à th 180 ° pendant 20 min

Vous pouvez bien sur faire ces falues sans MAP : dans ce cas laissez lever la pâte une première fois pendant 2 heures

DSC02129

 

DSC02121

DSC02145

 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits. Ils sont la propriété de Piroulie. Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 19:21 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : , ,