30 mars 2015

Variantes de crudités au citron et au vinaigre (torchi khel)

Chaque année ma mère nous préparait ces variantes deux semaines avant Pessah.
Je ne me souviens pas d'une fête où elles ne figuraient pas sur notre table !
Cette année c'est moi qui les ait fait et j'espère qu'elles seront aussi réussies que celle de ma mère, je dois attendre 10 jours avant de les goûter !
J'ai suivi scrupuleusement ses recommandations et mes variantes reposent depuis Jeudi dans mon réfrigérateur. 

J'ai préparé beaucoup plus de carottes (1 kg) car c'est ce que nous préférons mais vous pouvez varier les crudités suivant vos préférences.

Variantes pour les marocains, torchi hal pour les tunisiens, les appellations varient mais les recettes sont quasiment les mêmes : certains y ajoutent de l'huile d'autres pas et les crudités utilisées varient suivant les familles.

P1190074

INGRÉDIENTS (pour deux gros bocaux d'1 litre)

- 750 g à 1 kg de carottes
- 2 petits fenouils
- 1 poivron rouge corne de boeuf
- 1 à 2 têtes d'artichaut fraîche
- 25 cl de jus de citron (5 citrons bien juteux)
- 25 cl de vinaigre blanc
- 25 à 35 cl d'eau bouillante
- 3 cuillères à café rases de sel
- 3 à 4 cuillères à soupe d'huile de tournesol
- quelques grains de poivre noir
- une petite branche de céleri

On peut aussi mettre des petits bouquets de choux-fleur, du navet,  un petit piment piquant (à éplucher avec des gants !), des haricots verts, de l'ail etc...

P1190068

RÉALISATION

Éplucher les carottes et les couper en fins bâtonnets.
Laver et bien vérifier le fenouil qui contient parfois des petites bêtes ainsi que le poivron rouge et les couper en bâtonnets.
Ôter le feuilles et le foin d'un artichaut, bien le laver et le couper en bâtonnets.
Mettre tous les légumes dans des pots en verre parfaitement nettoyés.
Mélanger dans un bol le vinaigre, le jus de citron et le sel.
Repartir ce mélange dans les deux pots et compléter avec de l'eau bouillante.
Ajouter une à deux cuillères d'huile d'olive pas pot ainsi que quelques grains de poivre noir.
Fermer hermétiquement les pots, les secouer pour bien mélanger l'eau et le mélange vinaigre-citron et mettre les pots au réfrigérateur pour 10 jours au moins. 

Remarque
j'ai vu que dans certaines recettes la composition est de 1/3 de jus de citron, 1/3 de vinaigre blanc et 1/3 d'eau, c'est à dire exactement les mêmes quantités de citron, de vinaigre et d'eau.
Dans mes variantes il y a un peu plus d'eau.
Merci à mon amie Véra Abitbol qui m'a suggéré d'ajouter une branche de céleri plutôt qu'une feuille de laurier pour mieux parfumer les variantes

P1190073


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 12:00 - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 mars 2015

Fondant ultra moelleux sans farine ni gluten pour Pessah : ma meilleure recette de gâteau à la noix de coco

Ce gâteau est une recette à tester absolument si vous êtes fan de noix de coco et même si vous ne l'êtes pas !!! 
Il est délicieux, fondant, très moelleux et facile à faire. Même moi, qui ne suis pas très friande de noix de coco, je l'ai vraiment beaucoup apprécié et je l'ai refait plusieurs fois.

C'est même une recette que vous pouvez faire à Pessah !

Allez très vite acheter les ingrédients pour le préparer, vous allez vous régaler, me remercier et même me bénir de vous avoir donné cette recette !

Je l'ai recouvert d'une ganache au chocolat pour en faire un dessert plus gourmand mais on peut le servir nature.
C'est sur Marmiton que j'ai pris la recette, j'ai diminué la quantité de sucre après avoir lu les commentaires (pour la plupart dithyrambiques !).

J'avais essayé plusieurs recettes car mon mari voulait un fondant ultra moelleux et c'est la meilleure que j'ai réalisée. C'est aussi ma recette préférée sur le blog qui en contient plusieurs.

Les photos ne sont pas réussies car je les ai prises trois jours après avoir coupé le gâteau (la ganache avait un peu séché) que j'avais préparé pour chabbat et coupé alors que le chocolat n'avait pas assez durci !

Je ne trouve pas de lait de coco cacher lepessah. Si vous en trouvez en France pourriez vous me laisser un commentaire pour me dire où SVP ?

P1170748

INGRÉDIENTS                    

Fondant noix de coco
- 200 g de noix de coco râpée
- 200 g de sucre en poudre
- 6 oeufs (blancs et jaunes séparés)
- 250 g de crème fraîche ou de crème de coco
- 30 g de Maïzena (fécule de maïs cacher lepessah à Pessah)
- 1 gousse de vanille ou 2 sachets de sucre vanillé
- 2 à 3 cuillères à soupe de rhum* (facultatif)

Ganache
- 150 g de chocolat à 60 % de cacao
- 10 cl de crème fraîche ou de crème de coco

* A Pessah, vous pouvez remplacer le rhum par une liqueur cacher lepessah ou le supprimer !

P1170751

RÉALISATION

Fondant
Préchauffer le four à 180°C.
Fouetter les blancs en neige ferme puis y ajouter 125 g de sucre tout en continuant à battre pour durcir le mélange. Réserver.
Fendre la gousse de vanille en deux et racler les graines à l'aide d'un couteau.
Dans une bol, travailler ensemble la noix de coco, la vanille et la maïzena jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
Battre les jaunes d'oeufs avec le reste du sucre en poudre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Y ajouter la crème fraîche ou la crème de coco puis le mélange noix de coco-maïzena en mélangeant délicatement.
Ajouter à l'appareil précédent, en trois ou quatre fois, les blancs en neige sans battre le mélange vigoureusement pour ne pas faire retomber les blancs.
Verser dans un moule recouvert de papier sulfurisé (moule rectangulaire de 28 X 22 cm).
Enfourner 180°C et laisser cuire environ 40 minutes. Cette durée varie suivant l'épaisseur du gâteau (plus de 50 minutes dans un moule plus petit).
Servir le gâteau tiède ou froid, nature ou recouvert de ganache.

Ganache
Faire fondre le chocolat au bain-marie et y ajouter le crème de coco ou la crème fraîche en remuant pour obtenir une crème lisse et homogène. Verser la préparation sur le gâteau.

Attendre que le gâteau ait bien refroidi et que la ganache ait durci avant de le découper si vous voulez obtenir de jolies parts (ce que je n'ai pas fait !).

P1170756

Remarques

- Le gâteau s'effrite un peu quand on le coupe je vous conseille donc de le découper à froid, vous pouvez aussi ajouter aux ingrédients une cuillère à soupe bombée de farine (en dehors de Pessah).
- J'ai fait ce gâteau en version parvé en utilisant de la crème de coco et nous l'avons trouvé délicieux mais il est meilleur en version halavi avec de la crème fraîche !
- Si vous le faites en version parvé (sans crème fraîche), je vous conseille de le parfumer à la vanille et de l'arroser d'un petit filet de rhum au moment de le servir c'est encore meilleur !
- Je vous recommande de battre les blancs en neige très ferme car sinon la consistance risque d'être trop molle, proche du flan.
- Attention à ne pas utiliser un moule trop petit, la première fois que je l'ai fait dans un moule rectangulaire de 18 x 22 cm, mon gâteau était trop haut (voir photo) et a mis longtemps à cuire (plus de 50 minutes), j'ai ensuite utilisé un moule de 28 X 20 cm et j'ai trouvé la taille idéale. Par contre je l'ai laissé cuire plus longtemps que le temps indiqué sur Marmiton : 40 à 45 minutes mais ces durées dépendent des fours de chacun. 
- Vous pouvez remplacer la gousse de vanille par 2 ou 3 sachets de sucre vanillé.
- J'ai découpé le gâteau (bien froid) en petits carrés et j'en ai congelé une partie : il se congèle parfaitement !

Gâteau moins haut fait dans un moule plus large :

P1170827


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

14 mars 2015

Gâteau moelleux au chocolat et à la noix de coco sans farine ni gluten pour Pessah

Ce gâteau sans gluten à la noix de coco, réalisé par ma plus jeune fille, provient du blog de Brigitte et  je l'ai trouvé vraiment excellent.
Il a obtenu beaucoup de succès dans ma famille, même parmi les personnes qui ne sont pas fan de noix de coco.
Ma fille en a fait cuire un dans un moule rectangulaire de 24 cm sur 18 cm pour obtenir un gâteau qui ne soit pas trop plat et un autre dans un moule à savarin.
C'est une recette parfaite pour la fête de Pessah.

P1150549

INGREDIENTS

Gâteau
- 6 oeufs
- 1 verre de sucre (175 g)
- 100 g de noix de coco
- 100 grammes de chocolat noir grossièrement râpé
- 5 cl de rhum (facultatif) 
 

Ganache
- 10 cl de crème fleurette ou de crème parvée*
- 100 g de chocolat noir (150 g pour le moule à savarin)
- 3 cl de rhum (en dehors de Pessah)

* comme crème parvée soit de la crème type nutrifill (qui contient de l'huile de palme vraiment pas top pour la santé !) soit de la crème de coco

P1150542

 

REALISATION

Séparer les blancs des jaunes d'oeufs.
Battre les blancs d'oeufs en neige ferme puis y ajouter progressivement 3/4 verre de sucre pour obtenir des blancs en neige très ferme.
Dans un autre saladier, battre les jaunes avec 1/4 de verre de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
Râper grossièrement 100 grammes de chocolat noir.
Incorporer progressivement la noix de coco et le chocolat râpé aux jaunes d'oeufs puis ajouter à ce mélange les blancs en neige en 3 fois en battant délicatement le mélange.
Verser dans un moule tapissé de papier sulfurisé et faire cuire dans un four préchauffé à 170 degrés pendant 20 minutes* puis réduire la température à 160 degrés et cuire pendant encore 20 minutes*, jusqu'à ce que le dessus du gâteau soit doré et que la pointe d'un couteau enfoncée dans le gâteau en ressorte sèche.
Retirer du four et laisser refroidir puis démouler le gâteau.
Préparation de la ganache au chocolat:
Mettre dans un bol les 100 grammes de chocolat coupés en morceaux avec la crème fleurette ou la margarine et faire fondre au bain-marie en remuant pour obtenir un mélange homogène.
Verser sur le gâteau et lisser avec une spatule.

* si vous utilisez un moule plus large diminuer de 5 minutes ces durées de cuisson (mais vous obtiendrez un gâteau très plat).

P1150641

IMG_0067

IMG_0042

 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.
 

07 mars 2015

Boulettes de merlan à la sauce tomate: une recette facile et savoureuse

Voila une de mes recettes préférées pour Vendredi soir.
Je la prépare en général avec des filets de merlan, mais vous pouvez utiliser du cabillaud ou d'autres poissons blancs.

boulettes_de_poisson__2_

INGRÉDIENTS

Sauce tomate
- 1 kg de tomates ou une boite de coulis de tomate
- 2 oignons
- 3 à 4 gousses d'ail
- 1/2 botte de persil ou de coriandre
- 1 cuillère à café de piment doux ou paprika
- 1/2 cuillère à café de piment piquant ou de harissa (si vous aimez)
- 5 cl d'huile d'olive

Boulettes
- 500 g de filets de merlan
- 1 gros oeuf
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 oignon
- 1 cuillère à soupe de chapelure ou de farine de matsa
- 1 cuillère à soupe d'amande en poudre (ou remplacer éventuellement par 1 cuillère à soupe rase de chapelure)
- 1/2 botte de coriandre ou de persil
- quelques stigmates de safran (personnellement je n'aime pas cette épice dans le poisson)
- une pincée de noix muscade
- 1/2 cuillère à café de cannelle (si vous aimez)
- sel et poivre

Prévoir une casserole remplie à moitié d'eau pour faire bouillir les boulettes et une poêle pour la sauce tomate.

boulettes_de_poisson__4_ 

RÉALISATION

Sauce tomate
Ébouillanter les tomates pour pouvoir ôter la peau et les couper en morceaux.
Faire revenir les oignons émincés dans de l'huile d'olive puis ajouter les tomates, l'ail, le persil haché, le piment et le paprika (vous pouvez utiliser des tomates pelées ou du coulis en boite à la place des tomates fraîches).
Laisser mijoter pendant 30 minutes au minimum puis mixer la sauce (je ne le fais pas toujours).

boulettes_de_poisson__3_

Boulettes de poisson
Dans le bol du hachoir mettre l'oignon coupé en morceaux et le persil et mixer.
Rajouter ensuite les filets de poisson coupés en morceaux, la chapelure et les amandes, le sel, le poivre et les épices et mixer à nouveau.
Ajouter ensuite l'oeuf entier et 2 à 3 cuillères à soupe d'huile et bien malaxer la pâte puis former des boulettes de la taille d'une balle de ping pong ou d'une petite mandarine.
Faire bouillir 1 litre d'eau dans une casserole avec un peu de sel ou mieux utiliser un court bouillon, déposer les boulettes dans l'eau bouillante pour les faire cuire pendant 5 minutes puis les retirer de l'eau pour les mettre dans la poêle qui contient la sauce tomate et laisser mijoter 30 à 45 minutes.

Avec une sauce préparée avec des tomates fraîches:

boulettes_de_poisson 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 22:00 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 février 2015

Une des meilleures brioches en tranche de mon blog (même en version parvée)

Je réedite cette recette que j'ai découverte sur ST et que j'ai essayé quand j'ai vu qu'il y avait 64 pages de commentaires presque tous dithyrambiques !!!!

Attention elle est hautement addictive, si vous la testez vous ne pourrez plus vous en passer.
C'est une des meilleures brioches (en tranches) que j'ai testée avec la brioche Buchty clic; elle a un goût incomparable, sa mie est très aérée, filante et fond dans la bouche.
Elle est excellente même en version
parvée mais bien meilleure quand elle est faite au beurre

Seule reproche à lui faire : elle contient beaucoup d'oeufs et de matières grasses mais c'est le propre des bonnes brioches qui normalement doivent contenir la moitié de leur poids de farine en beurre.
Si vous n'utilisez que les jaunes d'oeuf elle sera encore meilleure !

Pour d'autres recettes de brioches contenant moins de matières grasses ou pour de délicieuses petites brioches vous pouvez voir sur l'index des pains et viennoiseries :

92186894

 

INGRÉDIENTS (pour 2 grosses brioches ou 1 brioche et un chinois)

- 300 g de farine T55 + 300 g de farine T45*
- 40 g de levure fraîche ou 2 cuillères à soupe de levure sèche de boulanger
- 6 petits oeufs ou 5 très gros : 280 g environ**

- 8 à 10 cl de lait ou de lait de soja
- 200 g de beurre ou de margarine
- 80 g de sucre
- 1 cuillère à café de sel
- 4 sachets de sucre vanillé
- 5 cuillères à soupe de fleur d'oranger (si vous aimez)
- sucre perlé ou pistaches et noisettes grossièrement concassées pour la décoration

*vous pouvez aussi ne mettre que de la farine T45
** La brioche sera meilleure avec uniquement le même poids de jaunes d'oeufs ou moitié jaune moitié oeufs entiers : je mets 6 gros jaunes et 3 oeufs entiers

92187087

RÉALISATION

La veille
Dans le bol de votre robot ou dans la cuve de votre MAP (machine à pain), délayez la levure dans le lait tiède et ajoutez les oeufs, les sucres, la fleur d'oranger puis la farine et en dernier le sel ( il vaut mieux que le sel ne touche pas la levure surtout pour une pâte qui doit reposer toute la nuit !). 
Travaillez la pâte jusqu'à ce que tous les ingrédients soit bien amalgamés puis incorporez ensuite le beurre ramolli.
Pétrissez encore pendant 10 minutes au minimum ou laissez le programme pâte se dérouler si vous utilisez la MAP.
La pâte est collante c'est normal NE RAJOUTEZ PAS DE FARINE elle va se dessécher légèrement au réfrigérateur.
Si vous utilisez le robot laissez la pâte monter environ 1 heure.
Mettez la pâte dans un bol, recouvrez la de film étirable et laissez la au réfrigérateur jusqu'au lendemain

Le lendemain
Sortez la pâte du réfrigérateur et dégazez la (la travailler pour la faire dégonfler) la pâte est encore assez collante donc farinez vous les mains et le plan de travail.
Laissez reposer la pâte 15 minutes pour qu'elle se réchauffe.
Partagez la pâte en 2 fois 3 ou 4 boules (pour les deux brioches).
Tapissez deux moules à cake de papier sulfurisé, y déposer les boules et laissez reposer au moins 1 heure jusqu'à ce qu'elles aient triplé de volume (mon truc : mettre une petite boule de pâte dans un verre d'eau tiède et attendre que la petite boule flotte pour enfourner les brioches).
Badigeonnez d'oeuf et saupoudrez de sucre en grains ou d'un mélange de fruits secs grossièrement concassés (pour moi pistaches et noisettes).
Vous pouvez aussi mettre des fruits confits ou des pépites de chocolat.
Mettez au four préchauffé à 190° pendant 10mm puis baissez le four à 160° et laissez encore 10 minutes et enfin prolongez de 10mm suplémentaires après avoir recouvert le dessus de papier sulfurisé (afin qu'elle reste juste doré sur le dessus).

Vous pouvez réaliser avec cette recette un chinois en ajoutant un peu de farine pour obtenir une pâte moins collante. La recette est là : clic 

92187129

REMARQUE : 
- Pour les petites brioches à tête ma recette préférée reste celle là :
 clic
- Comme toutes les brioches qui contiennent beaucoup d'oeufs, celle-ci se conserve mal et sèche au bout d'une journée (surtout si elle a cuit trop longtemps) : je vous conseille de la congeler s'il vous en reste.

brioche_st_2

 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 09:00 - - Commentaires [90] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14 février 2015

Glace parvée à la pistache

Une recette très simple de crème glacée parvée.
Je l'ai réalisée avec de la pâte à pistache pralinée (attention ce n'est pas de la pâte à pistache classique très concentrée, ça ressemble plus à une pête à pistache maison sucrée) achetée toute prête car je n'avais pas le temps de la préparer moi même mais j'ai l'intention de refaire cette crème glacée avec une pâte faite maison.

Je ne vous cache pas que cette glace est bien moins savoureuse qu'une vraie crème glacée faite avec une crème anglaise et de la crème fraîche mais elle a quand même été appréciée par ma famille et mes invités.

P1160959

 

INGRÉDIENTS

- 20 cl de crème parvée type nutriwhip
- 4 gros oeufs
- 50 g de sucre en poudre
- 175 g de pâte à pistache pralinée* + 50 g de pistaches moulues
- 7.5 cl de lait de soja

Décoration
20 à 30 g de pistaches grossièrement hachées

*ATTENTION : cette pâte à pistache pralinée est plus sucrée et moins concentrée qu'une pâte à pistache classique donc si vous utilisez une pâte à pistache classique, il faut en mettre 3 cuillères à soupe seulement.

P1160431

 

RÉALISATION

Séparer les blancs d'oeufs des jaunes et battre les blancs en neige très ferme puis ajouter le sucre en poudre pour les rendre encore plus ferme.
Faire légèrement griller 50 g de pistache non salées et les mixer, pas trop finement.
Délayer la pâte à pistache dans 75 ml de lait de soja (1/3 de verre).
Battre la nutriwhip en chantilly très ferme et y ajouter la pâte à pistache diluée ainsi que les pistaches moulues puis délicatement incorporer à l'aire d'une maryse les blancs montés en neige en 3 fois.
Mettre au congélateur une journée avant de les consommer.
Saupoudrer de pistaches grossièrement hachées avant de servir. 

P1160960


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.

Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 19:30 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2015

Tou bichevat 2015-5775 (nouvel an des arbres)

JE SOUHAITE A TOUS LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE UNE BONNE FÊTE DE TOU BICHVAT

fruits__2_

 

Tou bichvat signifie 15 chevat, date hébraique de cette fête juive qui célèbre en Israël le nouvel an des arbres et le retour du printemps. C'est d'ailleurs le seul Rosh Hachana qui ne tombe pas à Roch Hodech.

Cette année Tou bichvat aura lieu le Mardi 3 février au soir et Mercredi 4 février 2015.
C'est à partir de cette dâte que s'effectue le décompte pour les différents prélèvements de la dîme sur les fruits (maaser,terouma etc...). En Israël les premiers bourgeons apparaissent sur les arbres, c'est le début d'un nouveau cycle de la nature.

Plusieurs coutumes ont été adoptées à Tou Bichvat :
- On a l'habitude de faire un repas au cours duquel on déguste le plus de fruits possible, au moins 15 fruits chez certains (fruits frais et fruits secs, fruits exotiques etc...) . On s'efforce de consommer les 7 Fruits d'Israël (blé, orge, figue, grenade, olive, datte, raisin), fruits qui apportent de la "hohma" et de "yrat chamaim"( confiance et croyance en D.ieu) et au moins un fruit qu'on a pas encore goûté cette année (sur lequel on prononce la bénédiction Chéhé'héyanou) et certains boivent 4 coupes de vin ou de jus de raisins.On lit les psaumes 120 à 134, et après chaque psaume on choisit un fruit en commençant par ceux d'Israël et on récite la bénédiction sur ce fruit.
- En Israël, ce jour est marqué par la plantation de milliers de jeunes arbres. La majorité des écoles organisent des excursions aux cours desquelles chaque enfant plante un arbre.

Si Tou bichvat est célébrée de manière matérielle par la consommation de fruits, elle n'en reste pas moins une fête spirituelle. A Tou Bichvat on va essayer de spiritualiser la nature. C'est aussi l'occasion de remercier Dieu pour Sa création et la jouissance des fruits de la nature, l'occasion de manifester notre amour pour la Terre d'Israël.

Attention : cette année est l'année de la chemita, il faut donc faire attention à la provenance de vos fruits. Le tableau des dates est là : clic
 

  strawberry_fruit_240312_l  IMG0012  peach_fruit_food_280024_l

 

SEDER  (voir sur ce site : Modia)

Règle générale : Si l’on mange un fruit pour la première fois cette année on récite :Baroukh ata ado-naï élo-énou mélekh aolam ché-héh'éyanou vékiyémanou véi-guianou lazémane azé (Loué sois-Tu Eternel, notre D.Roi de l 'univers qui nous a fait vivre et atteindre cette époque).

bl__orge__2_ bl__orge  bl__orge__3_

 

1. Le Blé
On commence par manger un gâteau à base de blé et
avant la consommation, on récite :Baroukh ata ado-naï élo-énou mélekh aolam boré miné mézonote (Loué sois-Tu Eternel, notre D. Roi de l'univers qui crée toutes sortes d'aliments)

2. L'Olive
L'olivier qui est un arbre pouvant atteindre plusieurs centaines d'année, symbolise l'ancienneté, et ses feuilles persistantes,   l'opiniâtreté. De l'olive, on tire par pression, l'huile d'olive, qui porte la lumière  (de la ménorah du Temple) ou qui sert à la consécration du roi ou du Cohen gadol.

Avant la consommation, on récite :Baroukh ata ado-naï élo-énou mélekh aolam boré péri haetz (Loué sois-Tu Eternel, notre D. Roi de l'univers qui crée le fruit de l'arbre)

olive_olives_oily_280018_lEMN_6303grape_green_harvest_225654_l

3. La Datte
Ce fruit est symbole de douceur. Quand la Torah fait référence au miel, il s'agit du sucre de la datte. Ses branches  (palmes) servent à réaliser une mitsva (le loulav à Soukot). 
On ne refait pas la bénédiction qui est la même que celle de l'olive

4. Le Raisin
Le  raisin donne le vin qui occupe une place importante dans la pratique religieuse. Il sert non seulement
pendant toutes les fêtes mais également pour toutes les cérémonies (bar mitsva, cheva brahot, mariage, etc.) 
Le raisin est mentionné 19 fois dans la  Bible et le vin 141 fois.
On ne refait pas la braha qui est la même que celle de l'olive

5.Le Vin
On boit une coupe de vin ou de jus de raisin ( certains ont la coutume d'en consommer 4 verres) en récitant la bénédiction: Baroukh ata ado-naï élo-énou mélekh aolam boré péri hagefen (Loué sois-Tu Eternel, notre D. Roi de l'univers qui crée le fruit de la vigne)

6. La Figue
On ne récite pas la bénédiction qui est la même que celle de l'olive

fruit_diversfruit_divers__2_fruit_divers__3_

7. La grenade
La grenade est  mentionnée 32 fois dans la Bible. « Que nous puissions être remplis de  mitsvot comme la grenade» souhaite-t-on le soir de Roch Hachana.
On ne refait pas la bénédiction qui est la même que celle de l'olive 

Puis on consomme tous les autres fruits et on fait la bénédiction finale lorsqu'on a terminé (bore nefachot)

Voir des articles plus complets dont je me suis inspirée:,  ,

Un façonnage de petite hallah en forme de grenade : clic

57051090[1]

Quelques recettes de gâteaux et glaces contenant des fruits : cliquez sur les photos

 

                      91813647 45534512 83208675_p

bavarois framboises (2) bavarois mangue 52564276[1]

DSCN5843 P1020929 DSCN5354

nougat glacé (10) P1060248 nougat blanc (2)

frangipane amandes-noisettes (2) 31435442[1] tartelette frangipane (5)

P1140285 fruits déguisés 82027444_p

P1130625 P1120806 P1030215

 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 08:00 - Commentaires [92] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 janvier 2015

Velouté light de courgettes, pomme de terre et poireaux

Une excellente recette qui ressemble à la précédente mais plus light puisqu'il y a plus de courgettes que de pomme de terre et très peu de matières grasses !

P1180789

INGRÉDIENTS (pour 4 à 5 personnes)

- 3 poireaux moyens (750 g)
- 2 oignons
- 1 pomme de terre
- 4 à 5 petites courgettes (600 g)
- 1 à 2 cuillères à soupe d'huile d'olive ou de beurre
- sel et poivre
- 1/3 de botte de persil ou de coriandre
- 75 cl d'eau ou 1/2 l d'eau et 25 cl de lait

P1180791

RÉALISATION

Couper en deux les poireaux dans le sens de la longueur, les laver et les vérifier soigneusement pour éliminer les impuretés et les bestioles.
Couper les poireaux en rondelles fines .
Éplucher les oignons et le couper en petits cubes.
Faire revenir les oignons et les poireaux dans l'huile d'olive ou dans le beurre à feu moyen en couvrant la casserole pendant 15 à 20 minutes.
Pendant ce temps éplucher et couper les courgettes et la pomme de terre en petits cubes.
Lorsque les poireaux et les oignons commencent à réduire, découvrir la casserole et laisser mijoter 10 minutes jusqu'à ce qu'ils soient bien réduits, ajouter les courgettes et les pommes de terre ainsi que 75 cl d'eau ou l'eau et le lait et couvrir à nouveau la casserole.
Saler, poivrer.
Monter la température pour faire bouillir le mélange puis baisser le feu après le premier bouillon et laisser mijoter à feu moyen pendant 30 minutes environ.
Ajouter le persil ou la coriandre 10 minutes avant la fin de la cuisson. Ajouter éventuellement un peu d'eau.
Lorsque le potage est cuit, mixer avec le blender de votre robot ou avec un mixeur type "girafe".
Servir bien chaud en saupoudrant éventuellement de persil ou de coriandre hâchée.


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.

Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 19:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 janvier 2015

Biscuits au citron de Christophe Felder : une excellente recette à tester absolument

Je réedite cette recette issue du livre " Les meilleurs gâteaux" de Christophe Felder édité chez Minerva.


Ces petits biscuits sont vraiment excellents, moelleux, fondants, une des meilleures recettes de biscuits au citron que j'ai jamais goûtés je vous les recommande vivement, vous ne serez pas déçus si vous aimez les biscuits moelleux !

Je les ai refait plusieurs fois, notamment avec du lemon curd mais les biscuits adhéraient mal (je referais une tentative avec un lemon curd plus compact).

J'étais pourtant dubitative quand j'ai lu la recette qui comporte des jaunes d'oeufs cuits durs, oui vous avez bien lu des oeufs durs ! mais comme j'ai réussi la plupart des gâteaux de ce livre je me suis laissée tenter et je ne l'ai pas regretté.
J'ai d'ailleurs trouvé une recette de pâte sablée de Pierre Hermé (dans son livre "Plaisirs sucrés") contenant des jaunes d'oeufs durs que du coup j'ai très envie d'essayer !

45297251

 

INGRÉDIENTS

- 150 g de farine
- 25 g de poudre d'amandes
- 140 g de beurre mou
- 60 g de sucre glace
- 1 cuillère à soupe de rhum
- 2 jaunes d'oeufs cuits durs
- 2 pincées de sel
- 1 cuillère à café de zeste de citron (ajout personnel)
- 1 pincée de levure chimique (j'ai mis 1/2 cuillère à moka)
- 1 jaune d'oeuf pour la dorure
- fleur de sel de guérande (je n'en ai pas mis)

1 pot de confiture de citrons (ou de confiture d'oranges)

47232186

 

RÉALISATION

Préchauffer le four à 180°
Dans un bol mettre la farine, la levure, le sucre glace, le sel, la poudre d'amandes, le rhum et le beurre ramolli et bien mélanger pour obtenir un mélange sableux
Écraser les jaunes d'oeufs pour les réduire en pâte et ajouter celle-ci au mélange précédent.
Étaler la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur de 5 mm environ et la réserver au réfrigérateur afin qu'elle durcisse
Sortir la pâte du réfrigérateur , retirer la feuille de papier sulfurisé du dessus, saupoudrer la pâte de farine puis retourner la pâte sur cette feuille et découper des disques de 5 ou 6 cm de diamètre.
Déposer les ronds de pâte sur une feuille de papier sulfurisé posée sur la grille du four, dorer les ronds au jaune d'oeuf battu.
Saupoudrer éventuellement de fleur de sel.
Enfourner plutôt vers le haut et faire cuire 12 à 15 minutes.
Quand les sablés sont légèrement dorés, les sortir du four et les laisser refroidir..

Faire chauffer quelques minutes la confiture à feu doux dans une petite casserole pour l'épaissir un peu.
Déposer une petite cuillère à café de confiture sur la moitié des ronds et les assembler 2 à 2.

Remarque
Je n'ai pas trouvé de confiture de citron, j'ai donc fourré mes biscuits avec de la confiture d'orange et c'était très bon.

biscuits_citron_felder__2_

biscuits_citron_felder


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 19:30 - Commentaires [95] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 janvier 2015

Tagliatelles à la crème, aux champignons, au basilic et au vin blanc

Une recette simple et délicieuse qui a plu à tous les convives même à ceux qui n'apprécient pas particulièrement la crème fraîche.

Les pâtes seront encore plus savoureuses si vous utilisez des cèpes à la place des champignons de Paris.
Le vin blanc se sent à peine mais donne un excellent goût à la sauce et je vous recommande de le mettre, d'autant plus que la cuisson et le fait de le faire flamber élimine tout l'alcool.

Vous pouvez remplacer la crème fraîche par de la crème de soja pour une version parvée (non lactée) mais le résultat ne sera pas aussi bon !

P1180223

INGRÉDIENTS (pour 4 personnes)

- 400 g de tagliatelles
- 500 g de champignons frais : cèpes ou champignons de Paris ou un mélange des deux
- 3 grosses échalotes
- 30 cl de crème fraîche
- 1/2 verre de vin blanc
- 1/2 bouquet de basilic
- 30 g de beurre ou 4 à 5 cuillères à soupe d'huile
- sel et poivre

 emmental ou parmesan râpé

P1180222

RÉALISATION

Faire bouillir de l'eau dans une casserole avec 2 cuillères à soupe d'huile neutre et du sel.
Mettre les pâtes à cuire et quand elles sont "al dente"* bien les égoutter et les remettre dans la casserole.
Réserver.

Laver et couper les champignons en lamelles.
Éplucher puis émincer les échalotes et les faire revenir dans le beurre (ou dans de l'huile) à feu vif pendant 5 minutes puis à feu doux pour les faire réduire jusqu'à ce qu'elles soient translucides (mais pas dorées).
Ajouter alors les champignons et laisser mijoter jusqu'à ce que les champignons soient cuits et presque toute l'eau évaporée.
Verser 1/2 verre de vin blanc sur les champignons, porter à ébullition et faire flamber le vin (attention à ne pas vous brûler !)
Ajouter alors la crème fraîche et laisser cuire pendant quelques minutes puis ajouter le basilic haché  (le basilic perd très vite son parfum il faut donc le mettre en dernier).

Verser cette sauce sur les pâtes, saler et poivrer et faire chauffer quelques minutes puis servir immédiatement.

Saupoudrer éventuellement de parmesan râpé au moment de les consommer

* Remarque
Les tagliatelles doivent être bien fermes, "al dente" puisqu'elles vont cuire à nouveau quand vous allez y ajouter la sauce.

P1180221


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.