10 novembre 2008

Palets bretons : 3 recettes testées (Marmiton, F. Edelmann, Flore)

 

30175833_1_

Ce sont mes biscuits préférés mais il sont très gras donc à fuir absolument en période de régime !
J'ai testée 3 recettes :
- La recette de
Flore vue sur Supertoinette est bien mais je l'ai moins appréciée que les 2 autres car elle est plus grasse,
- celle de F. Edelmann est très bonne c'est la première que j'ai essayé 
- celle que j'ai préférée est la recette trouvée sur
Marmiton qui a d'ailleurs obtenue d'excellents commentaires et qui est celle des 3 qui contient le moins de matières grasses

_____________________________________________________________________________________________________

Recette  de F. Edelmann (recette provenant du livre "pâtisserie maison")

Ingrédients
- 250 g de beurre demi-sel
- 190 g de sucre en poudre
- 1 sachet de sucre vanille
- 4 jaunes d'oeufs
- 385 g de farine
- 1 sachet de levure chimique

30174913_1_

30175020_1_

 

__________________________________________________________________________________________

Recette de palets bretons de marmiton (ma préférée)

Ingrédients (pour 18 à 20 palets)
- 2 jaunes d'oeuf
- 80 g de sucre
- 80 g de beurre
- 140 g de farine
- 6 g de levure (1/2 sachet)
- 2 pincées de fleur de sel de Guérande (moi j'ai mis du beurre salé et pas de sel)
- 2 sachets de sucre vanillé


Préparation :

Sortez le beurre du réfrigérateur à l'avance pour qu'il soit à température ambiante et le travailler en pommade
Mélangez les jaunes et le sucre au batteur. Ajoutez le beurre ramolli, puis la farine et la levure.
Faites un boudin et enveloppez-le dans un film alimentaire; laissez reposer au frigo 2 h.
Préchauffez le four à 170°C (Th 5-6).
Découpez dans le boudin de pâte vos sablés que vous allez déposer dans des moules (moules à muffins ou à tartelettes) ou dans des cercles : j'en ai fait 12 la 1 ère fois mais ils étaient trop gros et 20 par la suite
Enfournez pour 15 min environ
Remarque importante : pour ne pas qu'ils s'étalent il faut absolument cuire les palets dans des moules ou dans des cercles

_palet_breton_2__2_     _palet_breton_2

Je les parfume parfois avec du zeste de citron

30175043_1_

30175629_1_

30175638_1_

30175792_1_

_________________________________________________________________________________________

Recette de Flore

Ingrédients
- 140 gr de farine de gruau
- 110 gr de beurre demi-sel
- 3 jaunes d'oeufs moyens
- 100 gr de sucre en poudre
- 5 gr de levure chimique (1/2 paquet)

Réalisation
Ramollir le beurre en pommade .
Au batteur mélanger le sucre, avec le beurre ramolli puis les jaunes et monter légèrement l'ensemble.
Ajouter la farine additionnée de levure sans trop mélanger, juste pour obtenir une pâte homogène.
Faire une boule et l'emballer dans du film alimentaire et le laisser au réfrigérateur au minimum 1 h.
Etendre la pâte sur votre plan de travail fariné sur une épaisseur de'1/2 cm environ
Découper des disques à la taille de vos moules ou de vos cercles
Mettre à four préchauffé à 170° et faire cuire de 12 à 15 minutes

30175914_1_

Ma recette chez les copines :

Kate (Gloubiblog)

Carole (Altergusto)


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 15:40 - - Commentaires [79] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 novembre 2008

Makis, california rolls thon mayonnaise, saumon, omelette : une entrée facile qui en "jette"

31087744_1_

Voila mon entrée préférée que l'on soit en famille ou avec des invités : je fais au moins une fois par semaine makis et california rolls dont une autre recette est
Pour cela, il faut impérativement du riz rond japonais , riz à suchis que l'on trouve facilement à Paris dans les épiceries asiatiques (attention pas du riz gluant mais bien du riz japonais)
Le riz long classique ne convient pas du tout car il ne "colle" pas assez et j'ai essayé avec du riz arborio (riz à rissoto) que certain préconise : je n'ai pas été déçue et je l'utiliserai à nouveau si je suis en panne de riz japonais bien que je préfère le riz à suchis.

Autre petite précision : le riz une fois cuit ne doit pas être pâteux et gluant mais moelleux et un peu ferme à la fois et toute la difficulté est là il vous faudra trouver le temps de cuisson idéale et pour cela une mijoteuse à riz est bien utile (mais pas indispensable).
Après avoir fait cuire le riz il faut y ajouter du vinaigre de riz additionné de sucre et de sel. Le vinaigre de riz est particulier et ne peut pas être remplacé par un autre vinaigre.
Ne soyez pas surprise par son odeur assez forte quand vous le rajouterez au riz chaud : il ne restera qu'un très léger parfum dans les suchis.

28021203_1_

 INGRÉDIENTS

Riz
- 2 verres de riz
- 2 verres et demi d'eau
- 4 à 5 cuillères à soupe de vinaigre de riz
- 1 à 2 cuillères à soupe de sucre
- 1 cuillère à café de sel (ou plus suivant vos préférences)

Garnitures
- graines de sésame noires et blanches légèrement grillées
- thon+mayonnaise
- saumon fumé
- bâtonnets de carottes, de concombres ou d'avocats
- feuilles de nori
- omelette fine
- feuille de shiso (feuilles aromatiques que vous trouverez dans les épiceries asiatiques) ou laitue

30869098_1_

 PREPARATION (Ces conseils sont tirés en grande partie de livre "Aujourd'hui je cuisine japonais" de Harumi Kurihara)

Tout d'abord vous devez abondamment rincer le riz jusqu'à ce que l'eau soit très claire : on le lave en le remuant doucement dans une grande quantité d'eau froide, que l'on renouvelle jusqu'à ce que l'eau qui s'en écoule soit bien claire (ce qui permet d'éliminer l'excès d'amidon)
Harumi Kurihara renouvelle ce rinçage 20 fois !

Laissez tremper le riz dans l'eau pendant au moins 1 heure : les grains de riz vont légèrement gonfler et devenir plus blancs (pour un autre type de préparation si vous ne pouvez pas attendre 1 h voir ici )
L'idéal pour la cuisson c'est le cuiseur à riz mais on peut également faire cuire le riz  dans une casserole
On additionne le riz (égoutté après l'avoir trempé) d'un volume d'eau légèrement supérieur(450 g de riz non cuit pour 60 à 65 cl d'eau d'après Harumi k.) moi je mets 2 verres et demi d'eau pour 2 verres de riz mesuré avant qu'il n'ait trempé .

Si vous n'avez pas le temps de laisser tremper le riz il faudra environ 1 verre et demi d'eau pour un verre de riz (on ajoute moins d'eau dans le riz à suchi que dans les autres sortes de riz).

Voila la méthode préconisée par Harumi Kurihara :
Mettre de l'eau froide dans une cocotte et versez-y le riz. Vous devez utiliser un peu plus d'eau que de riz et ne pas saler. Portez à ébullition. Quand vous entendez l'eau bouillir, fermez hermétiquement la cocotte et poursuivez la cuisson 15 min à feu doux. Éteignez le feu et laissez reposer 10 minutes sans ôter le couvercle. Après ces 10 min, ôtez le couvercle et brassez délicatement le riz de haut en bas, à l'aide d'une cuillère en bois. Chauffer le vinaigre de riz avec le sucre en poudre et le sel jusqu'à dissolution et arroser le riz encore chaud de ce mélange
Les puristes étalent après la cuisson le riz au fond d'un récipient large, genre de baquet plat en bois, appelé hangiri et l'additionne du mélange vinaigre de riz + sucre + sel puis l'aèrent en le remuant avec une cuillère en bois.
Ayant une cuisine parisienne, donc petite, je n'ai pas de place pour ce grand plat et donc j'effectue le mélange dans un ravier en verre avec une cuillère en bois

Les suchis sont meilleurs lorsqu'ils sont servis tièdes, évitez donc de laisser le riz trop refroidir

Recouvrir une natte de bambou d'une feuille de plastique étirable
Parsemez de graines de sésame légèrement grillées ou poser dessus une feuille de nori puis étaler le riz et
mettre au 1/3 de la largeur la garniture de votre choix (omelette et crudités ou thon mayonnaise crudités ou saumon fumé crudités))
Le riz sera plus facile à étaler si vous vous mouillez les mains : gardez près de vous un grand bol rempli d'eau
Rouler en serrant au maximum à l'aide de la natte et découper en 8 parts (d'abord en 2 puis en 4 puis en 8) en utilisant un couteau très aiguisé que vous tremperez dans de l'eau ou en 6 part si vous utilisez une feuille de nori

Des vidéos : et 

28021523_1_

Pour faire des makis à l'omelette battre un oeuf avec une pincée de sel et une pincée de sucre et l'étaler comme une crêpe sur une poêle (j'ai rajouté de tout petits morceaux de poivrons vert pour que ce soit plus joli !)

Découpez un rectangle dans cette crêpe que vous poserez sur votre natte de bambou puis étalez le riz dessus et posez la garniture de votre choix (pour moi omelette et carottes ou avocat) éventuellement parsemez de sésame grillés puis roulez la natte en serrant fermement

 Présentation 1: makis thon mayonnaise, saumon

27915076_1_

31148930_1_

 

Présentation 2 : avec mâche, tomate cerise et verrine de crudités

30337726_1_

 

Présentation 3: makis omelette avec verrine de crudités

30891571_1_

  

présentation 4 : makis omelette et maki avec nori, thon mayonnaise et crudités 

31148966_1_

Pour décorer j'ai fait des fagots avec des bâtonnets de carottes et concombres

27915132_1_

Suggestions d'accompagnements : une salade verte, de la mâche additionnée de tomates cerises et de coeur de palmier, salade de pousse de soja avec radis, poivron vert et rouge, carottes etc..,ou plus traditionnel : wasabi, raifort ou gingembre 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 15:30 - - Commentaires [65] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 novembre 2008

Tartelettes aux noix caramélisées et au café # 2

tarte_noix_caf___2_

Le café provient des graines du caféier, un arbuste poussant dans de nombreux pays tropicaux. Il produit des fruits charnus rouges ou jaunes, appelés "cerises", à 2 noyaux contenant chacun un grain.
La légende raconte qu'un berger d'Abyssinie découvrit ses propriétés stimulantes en remarquant que ces chèvres étaient excitées et agitées aprés avoir brouté ces baies.
Sa culture se répandit en Arabie et il prit le nom de kawah, qui signifie revigorant.
Le café débarque en Europe vers le 17ème siècle, donnant son nom aux lieux où il est consommé.
Il existe une soixantaine de variété mais les deux principales espèces cultivées sont le café "Robusta" (canephora) et le café "Arabica".
Le Robusta, de qualité moyenne au goût un peu amer, fort et tonique, idéal pour la fabrication des cafés solubles et lyophilisés, provient surtout d'Afrique tropicale.
La café "Arabica" moins fort en caféine, plus fin et plus aromatique, provient surtout d'Ethiopie mais aussi d'Amérique de Sud : Brésil et Colombie.
Le café est juste, après le pétrole et le blé, le bien le plus exporté dans le monde !

DSCN6848

Mon fils nous a offert une machine à café (celle de Georges !) et j'ai trouvé à la bibliothèque un livre magnifiquement illustré de pâtisseries toutes à base de nespresso.
Les illustrations étant nettement plus attirantes que les recettes j'ai décidé de ne pas l'acheter mais j'ai tenté de faire ces tartelettes (que j'ai modifiées à 2 reprises !)
Mon mari qui est vraiment amateur de café a adoré moi j'ai préféré la recette précèdente :  !

 

INGRÉDIENTS (pour une dizaine de tartelettes)

Pâte sablée
- 90 g de beurre ou de margarine (125 g dans la recette initiale !)
- 150 g de farine
- 40 g de sucre en poudre
- 1 petit jaune d'oeuf
- 1 càs d'extrait de café ou 2 càs de nespresso très serré + 1/2 càc de café instantané
- 1 pincée de sel

Garniture aux noix
- 125 g de cerneaux de noix (90 g dans la recette initiale)
- 100 g de sucre (la recette initiale contenait 30 g de beurre que je n'ai pas mis et qu'on peut remplacer par 10 cl de crème fraîche)
- 1/2 càs d'extrait de café ou 2 càs de nespresso très serré

Sabayon (j'ai divisé par 3 les quantités de la recette initiale )
- 1 oeuf entier
- 1 jaune d'oeuf
- 25 g de sucre
- 1 càc de farine
- 1 càs de liqueur de café (sabra au café pour moi)
- 1 càs de nespresso très serré

tarte_noix_caf___3_

 

 

RÉALISATION

Pâte sablée
Dans un saladier, versez le sucre en poudre et ajoutez le jaune, le beurre mou, le sel, le café et mélangez bien.
Incorporez ensuite la farine et travaillez à la main jusqu'à former une pâte homogène. Laissez reposer 1 heure au frais
Préchauffer le four à 180°
Sortez la pâte du réfrigérateur et l'étalez sur le plan de travail bien fariné
Découpez une dizaine de cercles (j'utilise un emporte pièce de 110 mm de large pour des moules de 10 cm de diamètre)
Garnissez les moules huilés et piquez la pâte avec une fourchette puis les couvrir de papier sulfurisé et les remplir de pois chiches ou de haricots blancs pour les faire cuire à blanc environ 10 minutes, retirer les haricots et laisser cuire encore 4 minutes environ.

tarte_noix_caf_ tarte_noix_caf_

Sabayon
Battez  au fouet électrique l'oeuf, le jaune et le sucre jusqu'à ce que le mélange triple de volume et fasse ruban (l'idéal est de le faire au bain marie) ajoutez ensuite l'alcool, le café puis la farine. Réservez

Noix caramélisées
Versez le sucre dans une petite casserole et faites le cuire à sec jusqu'à ce qu'il devienne caramel : surtout ne remuez pas le sucre avec une cuillère mais remuez de temps en temps la casserole en surveillant attentivement.
Si vous ajoutez de la crème fraîche, simultanément portez la crème à ébullition, y ajoutez le café et l'incorporez au caramel continuez à cuire à feu doux jusqu'à ce que le mélange devienne homogène et laissez réduire pendant 5 à 10 min en mélangeant constamment.
Ajoutez les cerneaux de noix coupés en 2 et enrobez les bien de caramel.
Incorporez alors au sabayon

Versez  le sabayon sur les fonds de tartelettes et remettre 10 min au four à th 170°.

Remarque : j'ai saupoudré les tartelettes d'un mélange de sucre glace et de café instantané finement moulu

tarte_noix_caf___6_

DSCN6872

DSCN6864

DSCN6929

DSCN6930

Remarques :
Vous pouvez si vous n'avez pas de crème fraîche ou que vous voulez une recette parvé enrober les noix de caramel seulement.
Vous pouvez utiliser une pâte sablée prête à l'emploi pour simplifier le recette.
J'ai trouvé ces tartelettes trop longues à préparer je referai la recette en grande tarte.


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 15:30 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 octobre 2008

Gâteau aux raisins et au vin muscat

Isa du blog "Les gourmandises d'Isa" a eu la gentillesse de m'offrir des revues de cuisine canadienne, remplies de superbes recettes.
C'est d'un de ces magasines, "les saisons de Clodine", que provient ce gâteau.
Je n'avais jamais fait de cake aux raisins auparavant ni utilisé de vin en pâtisserie, c'est pourquoi j'ai choisie cette recette.
Elle est originale et facile à faire mais je l'ai trouvé correcte sans plus (je l'ai fait avec de la margarine), comme mes collègues l'ont beaucoup apprécié je publie la recette. Je précise que j'ai beaucoup aimé le goût des raisins et du vin dans la pâte. 

g_teau_aux_raisins__5_

 

INGRÉDIENTS

- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive (huile d'arachide pour moi)
- 240 g de farine type 55
- 1 cuillère à café de levure chimique
- 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude
- 1 pincée de sel
- 120 g de sucre
- 80 g + 40 g de beurre ou de margarine à température ambiante
- 2 gros oeuf (120 g)
- 250 ml de vin muscat ou autre vin liquoreux
- 250 g de raisins sans pépins (insuffisant pour moi)
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille liquide
- 1 cuillère à café de zeste d'orange râpé et une de citron (je n'en remettrai pas)
- 2 cuillères à soupe de farine
- 2 cuillères à soupe de sucre

g_teau_raisins__3_

 

RÉALISATION

Préchauffer le four à 180°
Huiler les parois d'un moule à charnière de 24 cm de diamètre ou tapisser un moule à manqué de papier sulfurisé.
Mélanger dans un bol, la farine, la levure, le bicarbonate et le sel.
Dans un autre bol, bien fouetter 60 g de sucre avec 80 g de beurre et 3 cuillères à soupe d'huile (45 ml).
Ajouter les 2 jaunes d'oeuf, la vanille puis le mélange de farine en 3 fois en alternant avec le vin et en fouettant bien entre chaque addition.
Monter les blancs en neige puis quand ils ont triplé de volume ajouter progressivement les 60 g de sucre qui restent pour les rendre bien ferme.
Incorporer les blancs en neige au mélange précédent en plusieurs fois et en remuant délicatement avec une cuillère en bois.
Verser la préparation dans le moule.
Enfariner 200 g de raisins, les déposer sur le gâteau en les enfonçant très légèrement (ils vont tomber à l'intérieur pendant la cuisson) et cuire au four 20 minutes.
Au bout de ces 20 minutes, parsemer le gâteau du beurre restant coupé en tous petits morceaux, disposer le reste des raisins en les enfonçant très légèrement et saupoudrer avec 2 cuillères à soupe de sucre en poudre.
Cuire de nouveau 25 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre en ressorte sec.

Remarques
- Je mettrai un peu plus de raisins la prochaine fois et je vous conseille d'utiliser des raisins sans pépins (ils sont plus fins et allongés) surtout pour ceux qui sont à l'intérieur du gâteau..
- Le gâteau se conserve mal et doit être mangé de préférence dans la journée.
- La recette initiale contenait une cuillère à café de sel ce qui m'a semblé énorme, j'ai remplacé par une pincée de sel.
- J'ai trouvé que le zeste d'orange masquait un peu le goût du vin (pas assez prononcé d'ailleurs), je n'en remettrai pas.
- Le gâteau, bien qu'humide et assez moelleux est un peu compact (voir les photos) donc si vous aimez les gâteaux légers cette recette n'est pas pour vous.

TOUTES LES SUGGESTIONS POUR L'AMÉLIORER SONT LES BIENVENUES car j'ai vraiment aimé le goût du raisins et du vin dans le gâteau

g_teau_raisins__2_

g_teau_raisins

 

45257976_1_


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur. 

Posté par piroulie à 11:30 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 octobre 2008

Tarte aux noix caramélisées avec ganache au chocolat

Voici une excellente recette du livre "Pâtisserie maison" de F. Edelmann, que je n'ai que très légèrement modifiée et que j'ai fait sous forme de tartelettes (j'en ai fait 9) au lieu d'une grande tarte.
Elles sont très sucrées mais délicieuses et vous les apprécierez si comme moi vous êtes fan de caramel !

31434859_1____Copie

INGRÉDIENTS (entre parenthèse les poids ou ingrédients de la recette initiale)

Pâte brisée
200 g de farine
20 g de sucre glace (40 g)
1 pincée de sel
100 g de beurre (120 g)
1 jaune d'oeuf (2 à 3 càs d'eau froide)

Ganache chocolat
125 g de chocolat noir 
13 cl de crème liquide
1 oeuf
25 g de sucre en poudre

Noix caramélisées
15 cl de crème liquide (20 cl)
100 g de sucre en poudre
150 g de noix (125 g)

31434965_1_

RÉALISATION

Pâte brisée
Mettre dans un saladier la farine tamisée et le sucre glace.
Incorporez le beurre ramolli et pétrissez jusqu'à obtention d'un mélange sableux
Incorporez 2 à 3 càs d'eau glacée et rassemblez la pâte en boule (j'ai mis un jaune d'oeuf et 1 càs d'eau).
Laissez reposer la pâte 1 heure au réfrigérateur

Préchauffer le four à 170°
Étalez la pâte sur le plan de travail bien fariné et découpez 9 ronds.
Chemisez-en les moules beurrés et piquer la pâte à la fourchettes, les tapisser de papier sulfurisé et remplir
de haricots secs.
Faites cuire 10 minutes puis retirez le papier sulfurisé et les haricots et faites cuire encore 5 à 7 minutes
 

DSCN6985 DSCN6990 DSCN6992

Ganache
Faites fondre le chocolat au bain-marie .
Portez la crème à ébullition et incorporez-la en trois fois au chocolat en remuant jusqu'à obtention d'une émulsion lisse.
Mélangez l'oeuf et le sucre au fouet.
Ajoutez la ganache .
Recouvrez la pâte précuite de cette ganache (la 2ème fois que j'ai fait ces tartelettes aprés modification de la recette j'ai 2 càs de ganache par tartelette).
Terminez la cuisson à 150° pendant 12 min environ.

Noix caramélisées
Faire un caramel à sec avec le sucre en poudre et dès qu'il est blond , incorporez la crème BOUILLANTE et faites fondre à feu doux jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
Laissez réduire ce caramel en mélangeant constamment pendant 15 min jusqu'à ce qu'il épaississe
Ajoutez les noix et enrobez-les bien.
Répartissez les noix caramélisées sur les tartelettes.
Laissez refroidir avant de servir.

31436708_1_

DSCN7010

Celles-là je les ais saupoudrées de cacao :

31435312_1_

Quelques photos en coupe :

31462193_1_

 

31461963_1_

REMARQUES :

Si vous souhaitez faire cette recette en PARVE vous pouvez remplacer, dans la pâte, le beurre par de la margarine, remplacer dans la ganache la crème fraîche par du richwhip ou de la nutrifil (crème végétale) et caraméliser les noix avec du caramel sans crème fraîche

La première fois que j'ai fait cette recette, j'ai utilisé du chocolat à 70 % de cacao mais le goût était trop fort et masquait le goût du caramel. Je l'ai refait avec du chocolat ordinaire et j'ai trouvé que c'était meilleur.


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 15:30 - Commentaires [55] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


23 octobre 2008

Gateau aux amandes et aux framboises #2 (pour utiliser vos blancs d'oeufs)

Je cherchai une recette pour utiliser les nombreux blancs d'oeufs que j'ai dans mon congélateur et j'ai trouvé cette recette de Florence Edelmann dans son livre "Pâtisseries maison".

Il est facile et rapide à préparer et nous l'avons apprécié bien que personnellement je l'ai trouvé un peu trop gras (j'ai préféré le cake moelleux précédent : ici mais mes fils ont plébiscité celui la !).
Il est moelleux à l'intérieur avec une croûte légèrement croustillante et ressemble à un financier.
Je l'ai fait cuire dans un moule de 25 cm de diamètre.

g_teau_amande_framboises__6_

INGRÉDIENTS

  • 70 g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 100 g de sucre en poudre
  • 100 g de sucre glace
  • 100 g d'amandes en poudre
  • 165 g de beurre (que je réduirai la prochaine fois)
  • 4 blancs d'oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 200 g de framboises

amandes_framboise_F

RÉALISATION

- Dans un bol, mélanger la farine et la levure avec le sucre glace et les amandes.
- Incorporez le beurre fondu à ce mélange.
- Montez les blancs en neige avec la pincée de sel puis ajoutez le sucre en poudre pour durcir les blancs.
- Incorporez délicatement les blancs au mélange précédent.
- Versez cette pâte dans un moule recouvert de papier sulfurisé ou beurré et fariné et répartissez les framboises dessus (elles s'enfonceront dans la pâte à la cuisson).
- Enfournez pour 30 minutes environ.

F. Edelmann suggère de servir avec un coulis de framboises mais je n'en n'avais pas

 

g_teau_amande_framboises__5_

g_teau_amande_framboises__7_

g_teau_amandes_framboises 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 15:30 - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 octobre 2008

Mona ou Mouna (petites brioches à la fleur d'oranger)

Je réedite cette recette qui me rappelle mon enfance : Ces brioches sont typiques d'Afrique du Nord et c'est la fleur d'oranger qui les caractérise.
Je les fais, entre autres, pour rompre le jeûne de Kippour ainsi que pour les autres jeûnes car elles contiennent moins de matières grasses que mes autres recettes qui sont
là.

Vous pouvez y ajouter du chocolat ou des fruits secs (noix, raisins secs, cranberries etc...). 

95760487

 

Ingrédients (pour 15 à 18 mounas):

- 500 g de farine
- 10 cl d'huile (1/2 verre)
- 25 g de levure fraîche de boulanger ou une cuillère à soupe de levure sèche
- 70 g de sucre en poudre (100 g pour moi)
- 5 jaunes d'oeufs*
- 2 à 3 sachets de sucre vanillé
- 4 à 5 càs d'eau de fleur d'oranger ( ou de rhum si vous n'aimez pas la fleur d'oranger)
- un peu de lait ou d'eau tiède** (le total eau + huile+ oeufs doit faire environ 35 à 40 cl)
- 1 à 2 càc de zeste d'orange (facultatif)
- 1 pincée de sel

Décoration : 1 jaune d'oeuf

*Vous pouvez remplacer les 5 jaunes par 2 gros oeufs entiers mais les mounas seront moins moelleuses et sècheront plus vite
**Le volume total de liquide : oeuf+huile+eau ou lait doit être d'environ 350 ml la pâte en fin de pétrissage doit être collante car elle va s'assécher au réfrigérateur.

30973380_p

Réalisation

La veille
Dans le bol de votre robot ou dans la cuve de votre MAP (machine à pain), délayez la levure dans le lait tiède ou dans l'eau et ajoutez les 5 jaunes d'oeufs (ou 2 oeufs entiers), les sucres, la fleur d'oranger, l'huile puis la farine et en dernier le sel ( il vaut mieux que le sel ne touche pas la levure surtout pour une pâte qui doit reposer toute la nuit !).
Pétrir la pâte jusqu'à ce que tous les ingrédients soit bien amalgamés .(pétrir pendant minimum 20 min ou laisser le programme pâte se dérouler si vous utilisez la MAP).
La pâte doit être collante elle va se dessécher légèrement au réfrigérateur
Si vous utilisez le robot laissez la pâte monter un moment
Mettre la pâte dans un bol, la recouvrir de film étirable et la laisser au réfrigérateur jusqu'au lendemain

Le lendemain
- Sortir la pâte du réfrigérateur et la dégazer (la travailler pour la faire dégonfler )
- Partagez la pâte en deux et pétrissez à nouveau si vous souhaitez faire 2 grosses mounas sinon vous pouvez faire 15 à 18 petites mounas individuelles.
- Formez des petites brioches rondes d'environ 60 à 70 g chacune, déposez les dans des moules à brioches et laissez monter jusqu'à ce qu'elles aient doublé de volume (en hiver c'est assez long !)
.
Remarque :La pâte doit être collante, ne rajoutez pas de farine mais farinez vous les mains pour former les mounas**.
Préchauffez le four à 180°
Battez le jaune d'oeuf et badigeonnez les mounas.Vous pouvez les parsemer de sucre concassé (comme je n'en n'avais pas j'ai saupoudré de sucre vanillé)
Enfournez env. 12 à 15 min pour des petites mounas, 20 à 25 min pour les grosses : Surveillez la cuisson de façon à ce que les monas brunissent très légèrement.

**Attention si vous n'utilisez pas de moule pour cuire vos brioches il ne faut pas que la pâte soit collante sinon elles vont s'étaler

Remarques
- Vous pouvez utiliser votre MAP pour préparer la pâte mais si vous voulez la cuire en map la quantité est trop importante et ça risque de déborder !!
-Vous pouvez préparer les mounas le jour même dans ce cas augmentez la quantité de levure (40 g de levure fraîche ou 2 sachets de levure sèche de boulanger).
- La quantité de sucre initiale est de 70 g. Comme j'aime les mounas bien sucrées je mets donc 100 g mais certains internautes (et ma mère !) les ont trouvées trop sucrées avec cette quantité de sucre.
- Les mounas sèchent assez vite car elles contiennent beaucoup d'oeufs je vous conseille de les congeler si vous ne les consommez pas dans la journée.
- vous pouvez remplacer les jaunes par 2 oeufs entiers mais les brioches seront moins moelleuses et sècheront plus vite.
 

mona_mouna__6_

mona_mouna__7_

 INSERT : j'ai utilisé cette recette pour faire des kanelbullar, brioches roulées à la cannelle, la technique est là : clic que nous avons trouvé excellents (ici cuits dans des moules à muffins).

P1160199

 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.

Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 08:30 - - Commentaires [95] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 octobre 2008

Egyptios (parvé ou non): petits biscuits sablés fourrés aux dattes

Le soir de Kippour, après le jeûne nous avons l'habitude de dresser une table de fêtes couverte de nombreux gâteaux
Parmi les pâtisseries les plus classiques, on trouve les cigares aux amandes, les mantecados, des petits pains sucrés ou des mounas, les fijuelas, et ces biscuits fourrés aux dattes appellés EGYPTIOS dont ma mère m'a donné la recette mais que j'ai eu aussi l'occasion de goûter à Genève chez des amis d'origine syrienne.

Je fais également ces biscuits à Roch Hachana car ils sont fourrés aux dattes, fruits que l'on consomme  pour ces fêtes.

DSCN6741

 

INGRÉDIENTS

Pâte à biscuit
- 250 g de farine
- 125 g de margarine ou de beurre
- 7 cl d'huile
- 2 cuillères à soupe bombées de sucre glace
- 2 càs d'eau

Pâte de dattes
- 250 g de dattes moulues
- 1 càs de cannelle
- 1 càs de fleur d'oranger
- 2 càs de sucre en poudre
- noix grillées grossierement concassées (je n'en mets pas toujours)

Garniture
- sucre glace pour enrober les gâteaux

 

egyptios__2_

RÉALISATION

Sortir le beurre du réfrigérateur et le laisser à température ambiante pour qu'il soit bien malléable.
Malaxer la farine, le beurre, l'huile puis les 2 càs d'eau pour obtenir une pâte souple qui ressemble à celle des montecaos .
Mixer les dattes dénoyautées(après les avoir bien vérifiées) avec le reste des ingrédients pour obtenir la pâte de dattes et former des petits bâtonnets de la longueur et de l'épaisseur d'un gros doigt.
Prendre une boule de pâte et lui donner la forme d'un ovale.
Mettre à l'intérieur un bâtonnet de datte et refermer la pâte autour de cette farce.
Disposer sur une feuille de papier sulfurisé.
Enfourner à th 180 pendant 20 min environ : Le biscuit doit être à peine doré en dessous
Au sortir du four saupoudrer généreusement de sucre glace 

DSCN6704 

DSCN6756

egyptios__3_


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 18:40 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 septembre 2008

Fonds de tartes salés rapide à faire avec quelques garnitures et digression sur le vocabulaire culinaire

Le vocabulaire de cuisine française est parfois difficile à comprendre pour des non initiés.
Voila un petit lexique pour vous aider à mieux maîtriser ce jargon parfois abscons et sibyllin, que j'ai trouvé et pris plaisir à compléter (en italique) sur
Top Slurp avec Estèbe
Merci à Estèbe !

Mes définitions sont en gras
N'hésitez pas à en ajouter dans les commentaires ! 
Quelques termes à définir : Abricoter, bain marie, bouquet garni, chinois, dorer, émonder, emporte pièce, farcir, julienne, moule à manqué etc....

A l'anglaise : se dit d'un plat qui n'est pas assez cuit ou sans goût. Un plat à l'anglaise et un plat fade et à moitié cru !
Abaisser : Dire des choses désagréables à une bonne pâte devant tout le monde, jusqu’à l’humilier. Cruel !
Au ruban : Entourer une préparation d'un joli noeud de bolduc.
Assouplir : Discuter avec une pâte pour la rendre plus conciliante.
Barder : Présenter un plat au barde de la tribu. Panoramix, par exemple.
Blanchir : Expédier une recette aux îles Caïmans pour échapper au fisc.
Blondir : Teindre les cheveux d’un oignon qui grisonne.
Brosser : Coiffer l'oignon blondi.
Brider : Empêcher votre viande ou votre volaille de s'exprimer.
Brider (une volaille) : Mater une poule qui n’en fait qu’à sa tête.
Chemiser : Vêtir un ingrédient d’humeur naturiste.
Chinois (passer au): Se rendre dans un resto asiatique plutôt que de cuisiner soi-même.
Clarifier : Mettre les choses au point avec une sauce récalcitrante ou un bouillon contestataire.
Cul-de-poule: Expression de visage commune chez les cuisiniers mondains.
Débridé :
Se dit d'un poulet ou d'une viande trop impulsif ou n'ayant plus de limite.
Dresser
:
Enseigner à un plat ou à un dessert les rudiments de bonne éducation.
Ecosser : Passer un kilt aux petits pois.
Écumer : Action d'une sauce qui s'adonne à la piraterie.
Enrober : Camoufler une friandise ratée
Étamine : Qu’est ce qu’elle a, ma mine ?

Farce
: Plaisanterie de cuisinier.
Filmer : Immortaliser une recette avec son caméscope.
Foncer une terrine : La repeindre au brou de noix (voir blondir).
Fouetter : Réaliser une recette qui ne sent pas bon du tout.
Fricassée: Mon hébergeur (Free.fr) marche mal
Imbiber :
Arroser une préparation d'alcool puis finir la bouteille pour se requinquer.
Lever (des filets) : Les brandir stupidement dans les airs.
Lustrer : Accrocher un plat au lustre (désuet)
Lier : Établir des rapports amicaux entre votre sauce et les jaunes d'oeufs ou la maïzena.
Mandoline: grattoir adapté aux bambinos.
Mijoter : Jeter, mais qu'à moitié.
Mitonner un plat : se dit d'un bloggeur qui prétend avoir inventer une recette connue de toute la blogosphère. 
Monder : Amener une tomate autour de la planète.
Panade : Plat brûlé, trop salé ou raté le jour où vous recevez votre patron .
Pincer : Saisir très fort la chair d’une viande entre le pouce et l’index, jusqu’à ce qu’elle dise ouille.
Pocher : Cacher un plat raté dans sa poche.
Poêler : Faire rigoler les grosses pièces de viande
Puncher : Imbiber un gâteau et finir la bouteille (voir imbiber).
Robe des champs : Vêtement rustique offert à une pomme de terre

Sauter (faire sauter) : Demander à un mets de faire un bond, gracieux ou pas.
Suer (faire suer) : Ennuyer profondément l’aliment qu’on cuisine.
Singer : Imiter bêtement l’animal qui est au four.
Salpicon: Non, mais?!!
Tamiser : Plonger un aliment dans la Tamise (terme anglo-saxon).
Tamponner : Terme utiliser uniquement pour la préparation du coquillart.
Tempérer (le chocolat) : Calmer votre tablette ou vos pistoles de chocolat au mauvais caractère légendaire.
Tourner : Attitude d'un cuisinier désordonné dans sa cuisine   
Turbiner : Brasser inutilement de l’air dans sa cuisine et dans son blog.


Merci à mamapasta pour :
Salamandre : ustensile mythique pour le gratin du gratin
luter: coller une claque aux odeurs qui tentent de sortir des terrines
Et à Martine pour
Bain marie : faire passer le cul de poule à la casserole.
Court bouillon : bouillon rapide pour invités surprises.
Bouquet garni :corbeille de fleurs garnie de rubans assortis à la nappe à offrir à son hôtesse pour rehausser sa table.

Bon la recette : Je fais souvent ces fonds de tartelettes que je congèle et qui me dépannent si je dois recevoir des amis à l'improviste.
La recette en elle même est très simple mais c'est un peu long à préparer.
Ils se conservent parfaitement quelques jours dans une boite hermétique et supportent très bien la congélation.

Récap de toutes les recettes du blog pour préparer un apéritif ou une réception : clic

29455095_1_

 

INGRÉDIENTS (pour 18 tartelettes ou 25 mini tartelettes)

- 5 cl d'eau bouillante
- 5 cl de vin blanc
- 10 cl d'huile
- 250 à 300 g de farine
- 1/2 càc de sel

29455242_1_

RÉALISATION

Mettre dans un saladier l'eau bouillante, le vin blanc, l'huile et le sel et bien remuer
Ajoutez la farine pour obtenir une pâte souple qui s'étale facilement (ne pas mettre la farine d'un seul coup mais commencer par 250 gr et ajouter éventuellement de la farine si la pâte est trop collante)
Étalez finement la pâte sur votre plan de travail et découpez des ronds avec un emporte pièce d'une taille  supérieure à celle de vos moules car la pâte peut se rétracter légèrement.
Huilez vos moules, les garnir de pâte et piquer la avec une fourchette puis les couvrir de papier sulfurisé et les remplir de pois chiches ou de haricots blancs pour les faire cuire à blanc environ 10 minutes.
Retirer les haricots et laisser cuire encore 5 à 6 minutes environ. Sortez les tartelettes lorsque le bas est légèrement doré.

DSCN6985 tartelette DSC03470

Ces fonds de tartelettes se conservent parfaitement quelques jours dans une boite fermée hermétiquement et se congèle très bien.

 

29455282_1_ 

29455260_1_

Vous pouvez bien sur utiliser cette recette de pâte pour faire des petites pizzas, voir là : clic ou des tartes sucrées dans ce cas ajouter à la pâte 30 g de sucre en poudre et me mettez qu'une pincée de sel

Garnitures possibles :

- Salade cuite (chouchouka)

- Tarama

Caviar d'aubergines :
Placer 3 grosses aubergines au four (après les avoir piquées avec une fourchette) sous le gril et retournez les toutes les 5 min jusqu'à ce qu'elles soient bien cuites
Raclez l'intérieur des aubergines et placez la chair qui doit être bien cuite dans une passoire pour qu'elle s'égoutte complètement
Si elle manque de cuisson faites la revenir dans une poële
Écrasez la ensuite à la fourchette en rajoutant de l'ail, du citron, de la mayonnaise, du sel et du poivre

Mousse de thon : clic

Garniture thon-mayo
- 1 boite de thon
- quelques cuillères à soupes de mayonnaise
- 2 oeufs durs
- 1 grosse pomme de terre bouillie
- le jus d'un demi citron
- quelques  olives vertes ou noires, des cornichons ou des câpres et des petits oignons finement hachés
- sel et poivre

Écraser le thon, les oeufs durs et la pomme de terre avec une fourchette puis y ajouter le reste des ingrédients sauf la mayonnaise
Mettre dans chaque tartelette 1 cuillère à soupe bombée de ce mélange et recouvrir de mayonnaise


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur. 

Posté par piroulie à 10:02 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 septembre 2008

Petites quiches parvées à l'oignon et au vin blanc

Cette recette n'est pas vraiment une recette de quiche puisqu'elle ne contient ni lait ni crème fraîche mais c'est celle qui s'en rapproche le plus en parvé. Elle conviendra donc tout à fait aux personnes allergiques au lait
Suivant la taille de vos tartelettes vous les servirez en entrée accompagnées d'une salade fraîche ou à l'apéritif

La pâte est délicieuse et extrêmement facile à faire et peut être utilisée comme fond pour une quiche aux poireaux (faite de la même façon) ou pour faire des fonds de tartelettes que vous pourrez remplir de mousse de thon, de saumon ou autre pour l'apéritif ou comme entrée

Récap de toutes les recettes du blog pour préparer un apéritif ou une réception : clic

29369025_1_

INGRÉDIENTS

Pâte (pour 18 grande tartelettes ou 25 mini tartelettes)
- 5 cl d'eau bouillante
- 5 cl de vin blanc
- 10 cl d'huile
- 250 à 300 g de farine
- 1/2 càc de sel

Garniture
- 1 kg d'oignons émincés (frais ou congelés)
- 5 oeufs moyens
- 15 cl d'un mélange moitié lait de soja moitié vin blanc (ou eau et vin blanc)
- 1 cuillère à soupe de farine et une de maïzena
- 1/2 càc de sel
- poivre

29369567_1_

 

RÉALISATION

Pâte
Mettre dans un saladier l'eau bouillante, le vin blanc, l'huile et le sel et bien remuer
Ajoutez la farine en commençant par en mettre 250 g puis le reste pour obtenir une pâte très souple qui s'étale facilement
Étalez finement la pâte sur votre plan de travail et découpez des ronds avec un emporte pièce d'une taille supérieur à celle de vos moules
Huilez vos moules et disposez dessus les ronds de pâte en les faisant bien remonter sur les bords car la pâte peut se retracter légèrement puis les piquer à la fourchette

Garniture
Faire revenir les oignons dans l'huile jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés (c'est assez long !)
Délayer la farine et la maïzena dans le mélange vin + lait de soja
Ajouter ce mélange aux oignons ainsi que les oeufs, puis le sel et le poivre
Mettre dans chaque tartelettes 1 à 2 cuillères à soupe de cet appareil (suivant la taille de vos moules)

Enfourner dans le bas du four (préchauffé à 180°) pour environ 30 min.

29369075_1_

 

29369129_1_

29369169_1_

En mini pour l'apéritif

29062043_1_ 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 16:00 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,