15 mars 2009

Brioche de Julia Child : une des brioches les plus célèbres de la blogosphère

J'ai découvert cette brioche de la fameuse Julia Child (mais qui est en réalité une recette de Nancy Silverton dont la vidéo est ici) sur le blog d'Anne Papilles et Pupilles  grâce à Tinuccia  du blog Mollica di Pane (ces photos sont superbes !).
Elle a été reprise par plusieurs sites
et lorsque je l'ai goûtée j'ai compris que son succès était amplement mérité. C'est vraiment une excellente recette qui donne une brioche très légère, moelleuse et à la mie filante à souhait.

pour d'autres recettes de brioches et les façonnages (tresses panier etc...) voir là : clic  ou l'index : clic

brioche_julia_child__3_

 

INGRÉDIENTS

Éponge (levain)
- 85 ml de lait entier tiède ou de lait de soja
- 20 g de levure fraîche ou un sachet de levure de boulanger déshydratée  (j'ai mis 1.5 cuillère à soupe de levure sèche) 
- 1 oeuf
- 360 g de farine type 55 (2 x 180 g)

Pâte à brioche
- 70 g de sucre (Si vous aimez les brioches bien sucrée en mettre 100g) 
- 1/2 cuillère à café de sel
- 4 oeufs battus
- 180 + 20 g de farine (approximativement) 
- 170 g de beurre ou de margarine à température ambiante
- 2 cuillères à café d'extrait de vanille liquide ou 3 sachets de sucre vanillé (ne figure pas dans la recette initiale)

Décor
- sucre en grain ou amandes, noix ou noisettes grossièrement concassées

brioche_julia_child

 

 

RÉALISATION

Éponge

Dans  le bol du robot ou dans la cuve de la MAP (machine à pain), mélanger le lait tiède, la levure et l'oeuf avec 180g de farine 
En utilisant l'option pâte de la MAP, pétrir 4 ou 5 minutes.
Une fois le pâton amalgamé, verser 180g de farine sur le pâton en pluie sans mélanger et laissez reposer pendant 30 à 40 minutes (l'éponge est prête quand le pâton a bien gonflé et que la farine répandue au dessus est craquelée)

Pâte à brioche

- Mettre l'éponge dans la cuve de la MAP ou dans le bol de votre robot.
- Verser le sucre, le sel, les oeufs battus et 180g de farine sur l'éponge et  pétrir au moins 20 à 25 minutes.
Si la pâte ne se décolle pas des bords de la cuve, ajouter petit à petit les 20g de farine supplémentaire (Vous devez obtenir un pâton qui se décolle des parois de la cuve tout en étant un peu collant)
- Ajouter alors progressivement le beurre très mou, cuillère après cuillère, en ajoutant chaque cuillerée lorsque la précédente a été bien incorporée à la pâte
- Beurrer ou huiler un grand saladier et mettre la pâte dedans.
- Laisser la pâte reposer une demi-journée ou toute la nuit au réfrigérateur (ce que j'ai fait), ou la laisser monter dans la MAP ou à température ambiante jusqu'à ce qu'elle double de volume (1h30 à 2h30)
- Lorsque la pâte a bien monté, former la brioche puis laisser lever environ 1 heure à température ambiante. - Dorer au pinceau avec un jaune d'oeuf battu à un peu d'eau et un peu de sucre et parsemer éventuellement de sucre en grain.

- Préchauffer le four à 180°C.
- Enfournez pour 30 à 40 minutes environ (15 à 20 minutes pour les petites brioches). Le temps de cuisson dépend de la taille et de la forme des brioches (individuelle ou non, tressée ou en forme de boule etc...) et de votre four. Si la brioche colore trop, couvrir à mi cuisson avec un papier aluminium

Avec cette quantité j'ai fait une grande brioche et 8 petites brioches (d'environ 65-70 g chacune)

Remarque
Comme toutes les brioches qui contiennent beaucoup d'oeufs, celle-ci se conserve mal et sèche au bout de 2 jours (surtout si elle a cuit trop longtemps) : je vous conseille donc de ne pas la garder plus de 24 heures, elle se congèle très bien.

brioche_julia_child__5_

brioche_julia_child__6_

brioche_julia_child__2_

brioche_julia_child__4_


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 18:35 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags : ,


10 mars 2009

Pourim 2009

 

JE SOUHAITE A TOUS LES MEMBRES DE LA

COMMUNAUTÉ JUIVE DE TRÈS BONNES FÊTES

DE POURIM

pourim_2009_

QUE LA PAIX, LA SÉRÉNITÉ, LA SANTÉ ET LA

JOIE RÈGNENT DANS VOS FAMILLES, CHEZ

VOS AMIS, EN ISRAËL ET DANS LE MONDE.

.

Les recettes sont là : clic

 

Une magnifique interprétation de "oseh chalom" chanson pour la paix :

 

 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 08:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]

08 mars 2009

Gâteau de Pourim #4 : Cake aux fruits confits de Pierre Hermé, un cake classique particulièrement savoureux

45534434

Mon dernier gâteau pour Pourim, une recette très classique qui manquait dans mon blog, elle figure dans le Larousse des desserts ainsi que dans Secrets gourmands de Pierre Hermé et je n'ai pas regretté de l'avoir fait : le cake est vraiment excellent.

Il est aussi très bon en remplaçant les fruits confits par le même poids de morceaux de cédrats confits dont la recette est là : clic

INGRÉDIENTS (pour 1 cake de 28 cm)

- 200 g de beurre mou ou de margarine
- 150 g de sucre semoule
- 300 g de farine
- 4 oeufs
- 100 g de cerises confites
- 100 g de raisins de Smyrne
- 75 g de raisins de Corinthe (j'ai mis des cranberries)
- 65 g d'abricots confits + 125 g de melons confits + 65 g de prunes confites en cubes de 1 cm (j'ai mis 250 g de fruits confits)
- 1/2 sachet de levure chimique
- 2,5 dl de rhum agricole brun (12.5 cl d'eau + 12.5 cl de rhum pour moi)
- 2 cuillerées à soupe de nappage abricot

45534512_p

RÉALISATION

La veille, laver les raisins de Smyrne et de Corinthe, les égoutter, les mettre dans un bol et les couvrir de  15 cl de rhum et les laisser macérer (j'ai fait tremper mes raisins dans un mélange moitié eau et moitié rhum).
Tamiser ensemble la farine et la levure.
Beurrer un moule de 28 cm de long (j'ai utilisé un moule moins long et j'ai fait des minis cakes).
Fouetter le beurre et le sucre pendant 2 minutes puis ajouter les oeufs un à un et enfin la farine.
Lorsque le mélange est homogène,incorporer à la pâte, en la soulevant avec une corne, les raisins avec le rhum de macération, le melon, les prunes et les abricots confits (les fruits confits pour moi).
Verser la pâte dans le moule  et le placer dans le four à 250C, aussitôt baissé à 180C.
Lorsqu'une croûte blonde se forme à la surface du cake (environ 20 minutes), le fendre tout du long avec une corne passée dans du beurre fondu, ce qui permettra au cake de se développer uniformement.
La cuisson du cake dure environ 1 h 10. Vérifier qu'il est cuit en enfonçant au centre la lame d'un couteau qui doit en ressortir sèche.
À sa sortie du four, laisser le cake tiédir 10 min dans son moule puis le démouler, le mettre sur une grille, et l'asperger du rhum restant ou de nappage à l'abricot.
Le laisser tiédir puis le badigeonner de nappage abricot fondu et le garnir de cerises confites qui ainsi, colleront au gâteau (j'ai mis les cerises confites dans le cake).

Lorsque le cake est refroidi, l'envelopper de film en attendant de le déguster

cake_herm_

Conseils de Pierre Hermé :
"Pour ce cake, vous pouvez utiliser une seule sorte ou plusieurs variétés différentes de fruits confits, que je vous conseille d'acheter entiers et que vous couperez au couteau ou avec un appareil à frites; aux abricots, prunes et melons vous pourrez ajouter des poires et des cédrats. Il ne faut pas mettre les cerises dans la pâte car, lorsqu'elles se trouvent à la surface du gâteau, elles se dessèchent" (j'aime beaucoup les cerises confites dans le cake donc je les ai mises dans la pâte!).

"Préparez le cake 4 jours au moins avant de le déguster".

"Le cake est délicieux au bout d'une semaine et il reste très bon encore une semaine, puis il se dessèche et devient moins savoureux".

MES REMARQUES
- Il est inutile de battre les blancs en neige, comme pour la plupart des recettes de cake, car le cake risque d'être moins homogène et ne sera pas plus "gonflé" pour autant !
- J'ai préféré les tranches de cakes que les mini cakes qui étaient plus jolis mais moins moelleux (ils ont cuit 35 minutes, enfournés à 180°).
- Je n'ai pas recouvert le cake de nappage abricot car je n'en avais pas mais je l'ai bien imbibé du mélange rhum-eau.
- Avant de mettre les cerises, les fruits confits et les raisins secs dans la pâte je les ai bien enrobés de farine pour ne pas qu'ils tombent au fond du cake.

cake_herm___5_

 

cake_herm___2_


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 15:05 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mars 2009

Biscuits Kipferl de C. Felder (de délicieux petits sablés vanillés qui ont fait le tour de la blogosphère)

J'ai trouvé cette recette de petits biscuits dans le livre de C. Felder : Leçon de pâtisserie et quand j'ai vu qu'ils étaient sur plusieurs blogs et pas des moindres  (Gloubiblog, Mon p'tit coin Gourmand etc...) je n'ai pas hésité à les faire : ils sont vraiment délicieux et très rapides à préparer.
C'est devenu une de mes recettes habituelles de Pourim

biscuit_kipferl___7_

Ingrédients (pour une quarantaine de biscuits)

Biscuits
- 1 gousse de vanille
- 35g de sucre semoule
- 120g de beurre mou ou de margarine
- 140g de farine
- 60g d'amandes en poudre
- 1/2 cuillère à café de vanille liquide


Enrobage
- 60g de sucre glace
- 2 sachets de sucre vanillé

biscuit_kipferl___3_

Réalisation

Préchauffez votre four à 170 °C.

Versez le sucre semoule dans le bol d’un hachoir , ajoutez la gousse de vanille coupée en morceaux et mixez afin d’obtenir un sucre très vanillé (je l'ai mixé dans un petit hachoir et j'ai du rajouter une partie des amandes en poudre car la quantité était insuffisante pour obtenir une poudre assez fine).
Tamisez ce sucre dans le bol ou vous allez préparer votre pâte.
Ajoutez le beurre mou, la farine, la poudre d’amande et la vanille liquide.
Mélangez l’ensemble à l’aide d’une cuillère en bois (je l'ai fait à la main) jusqu’à ce que vous ayez une pâte homogène.
Travaillez ensuite cette pâte à la main de manière à obtenir une boule.
Partagez cette boule en quatre morceaux.
Allonger ces pâtons sur le plan de travail fariné, pour obtenir 4 boudins et découpez-les en tronçons réguliers d'environ 2 cm (chaque boudin doit être partagé en 10).
Placez ces biscuits sur une feuille de papier sulfurisée.
Enfournez dans le four préchauffé à 170° pour environ 15 minutes (12 minutes pour moi).
Pendant ce temps, mélangez le sucre glace et les sucres vanillés.
Lorsque les biscuits sont cuits (légèrement dorés) sortez les du four et laissez les refroidir puis les rouler dans ce mélange et les disposer éventuellement dans des caissettes en papier.

Remarque
Je trouve que les biscuits sont plus moelleux quand on en fait 30 au lieu de 40 : dans ce cas faire 3 boudins à partager en 10 chacun.

biscuit_kipfer

biscuit_kipferl___4_

biscuit_kipferl___2_

biscuit_kipferl___6_

Remarque lue sur un commentaire de Mercotte : " les “Vanille Kipfeln” sont d'origine viennoise (Autriche). Kipferl veut dire croissant en allemand. de l’époque des Ottomans à Vienne, raison du croissant. les biscuits sont donc de tout petits croissants de la taille d’un demi petit doigt, bien alignés dans leur boîte en fer, sur un napperon en papier blanc brodé pour séparer les différentes couches. Très fragile, il fond dans la bouche.La forme est importante pour porter un tel titre".
Le nom n'est peut être pas approprié mais les biscuits sont vraiment fondants et délicieux.


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 08:00 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 mars 2009

Mafletas ou mofletas pour la Mimouna

Dans la zone espagnole du Maroc on appelle ces crépes "mafletas" ou "territes" et dans le reste du pays "mofletas".
Elles ressemblent un peu au Msemen des marocains mais les mafletas contrairement au Msemen ne  se plient pas en quatre (avec et sans jeux de mots)
C'est l'élément culinaire principal de la "Mimona" fête de clôture typiquement juive marocaine de la fête de Pessah mais on peut les faire à n'importe quelle occasion
Voici la recette que m'a donnée ma mère
La pâte est d'une simplicité enfantine mais c'est trouver la bonne consistance et le façonnage de la crêpe qui demande une certaine technique

25513709_1_

Ingrédients ( pour une vingtaine de mafletas assez grandes)

- 500 g de farine
- 30 cl d'eau
- 1 cuillère à café de sel
- 20 g de levure de boulanger ou 1 paquet de levure sèche de boulanger
- 1/4 à 1/2 verre d'huile pour travailler la pâte
- 1/4 de verre de semoule fine de blé
- huile pour graisser la poêle

Réalisation

Diluer la levure dans une partie des 30 cl d'eau
Travailler énergiquement la farine, la levure et l'eau jusqu'à obtenir une pâte très souple qui ne colle presque plus aux doigts (au début la pâte adhère au bol du robot ou à la cuve de la map mais à la fin elle doit se détacher des parois)
Suivant la qualité de la farine, il faudra ajouter de l'eau ou de la farine à la pâte.
Laisser reposer la pâte 1 heure au moins ou utiliser la fonction pâte de la map

22795092_1_

Quand la pâte a doublé de volume : 2 méthodes

- Soit vous formez 20 petites boules environ que vous enduisez généreusement d'huile et vous laissez reposer sur une assiette huilée puis vous les étalez très finement

- Soit vous étalez la pâte en un grand rectangle, vous l'enduisez d'huile et vous saupoudrez de semoule fine (1/4 de verre), vous roulez la pâte sur elle même pour former un boudin que vous allez couper en 20 tronçons environ :

22795181_1_  22795217_1_  22795217_1_

Posez chaque tronçon sur une assiette  huilée après l'avoir entièrement badigeonné d'huile

22795310_1_

Laisser reposer un moment

Faire chauffer une poêle légèrement graissé
Prendre un de ces morceaux et l'étaler sur le plan de travail huilé le plus finement possible en terminant de l'aplatir avec le bout des doigts

La poser sur la poêle bien chaude (si un trou se forme en la prenant ce n'est pas grave !)
Retourner la crêpe et poser une crêpe PAR DESSUS LA PREMIERE et retourner le tout au bout d'une minute
Recommencer avec une autre crêpe posée sur les crêpes précédentes et ainsi de suite pour le 1/3 ou la moitié des mafletas : j'en empile environ 6 les unes sur les autres en tournant la pile chaque fois que je rajoute une crêpe.

22795596_1_

22795620_1_

22795789_1_

Servir avec beurre et miel ou confiture accompagnées d'un bon thé à la menthe

25513747_1_

Remarques

L'origine du mot Minouna est assez contesté : Mimouna viendrait de Maimon, le père de Maimonide qui vivait à Fes au Maroc, (où dit-on la mimouna aurait eu son origine) et serait mort ce jour là.

Il contient le mot hébreu "emunah" ou foi, indiquant que la rédemption arrivera au mois de Nissan, tout comme la libération de l'esclavage est arrivée au cours de ce même mois

Le nom viendrait de l'hébreu/araméen mammon qui signifie richesse ou prospérité ;ce serait le jour de Mimona que serait déterminée la prospérité de chacun
Cette référence est très présente dans les vœux que l’on se fait les uns aux autres le soir de la fête : Tbarkou ( soyez bénis et  réjouissez vous) Terbhou ( que vous gagnez) On se souhaite bonheur et abondance.

 

Posté par piroulie à 11:30 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 mars 2009

Swedish tea cakes, des petits biscuits ultra fondants

J'ai trouvé cette recette de petits biscuits sur le très beau blog de Camille Cake in the city .
Ils sont effectivement délicieux et personnellement j'ai vraiment apprécié leur texture moelleuse et fondante.
C'est aussi une de mes recettes préférées pour Pourim

swedish_tea_cake__8_

 

INGRÉDIENTS (pour 30 petits biscuits)

-
110 g de beurre mou ou de margarine
- 40 g de sucre glace
- 175 g de farine
- 50 g de noisettes torréfiées réduites en poudre
- 1 pincée de sel
- 1 c à c d'extrait de vanille liquide
- 1 c à c de cannelle en poudre (je n'en ai pas mis)
- 3 ou 4 cuillères à soupe d'eau (si la pâte est trop sèche)
+ sucre glace pour la déco

swedish_tea_cake__9_

 

 

RÉALISATION

Préchauffer le four à 160°C - chaleur ventilée.
Fouetter dans votre robot le beurre mou ou la margarine (surtout pas fondu), le sucre glace, le sel, la vanille et la cannelle jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter la farine tamisée et les noisettes moulues.
Former une boule et finir de la pétrir avec les mains jusqu'à ce qu'elle soit lisse (sans trop la travailler).
Si la pâte est trop sèche ajouter éventuellement un peu d'eau (je n'ai pas eu besoin de le faire).

Diviser la pâte en deux et former 2 boudins.
Les partager en 15 pour obtenir 30 morceaux à façonner en petites boules de la taille d'une noix.
Les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et faire cuire pendant 10 à 12 minutes (Pour rester fondants, les biscuits doivent être à peine dorés en dessous).

Les sortir du four et les laisser refroidir et durcir 2 ou 3 minutes avant de les rouler une première fois dans du sucre glace. Dès qu'ils ont complètement refroidi, les rouler de nouveau dans du sucre glace.

Pour d'autres recettes pour Pourim voir là : clic

swedish_tea_cake__2_

swedish_tea_cake__4_

swedish_tea_cake__7_

swedish_tea_cake 

Remarque : si vous enrobez vos biscuits 2 fois dans le sucre glace ils seront très sucrés. Je vous conseille si vous n'aimez pas les gâteaux trop sucrés de les saupoudrer légèrement  de sucre glace avant de les consommer 


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

Posté par piroulie à 15:00 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , ,