28 juillet 2008

6 recettes de soupes et veloutés : potimarron, krupnick, potiron et patate douce, courgettes et vache qui rit, pois cassés

 

potimarron_lait DSCN7848 DSCN7843

 

Ce blog est principalement accès sur la pâtisserie et la viennoiserie mais j'ai reçu récemment quelques mails me demandant des recettes salées.
Je vous donne donc celles des soupes que j'ai l'habitude de faire en cette période.

VELOUTÉ DE POTIMARRON AU LAIT DE COCO (pour 3 à 4 personnes)

 

potimarron__6_

Le potimarron est non seulement un délicieux légumes mais il est aussi plein de vitamines, d'oligo-élements etc... voir l'article :

INGRÉDIENTS

- 1 gros potimarron (environ 1 kg)
- 1 carotte
- 1 gros oignon
- 1 grosse pomme de terre ou une patate douce
- 10 cl de lait de coco
- sel et poivre
- 1/4 de cuillère à café de curry  ( le curry masque un peu le goût du potimarron , n'en mettez pas trop ! )

potimarron__2_

RÉALISATION

- Faire revenir l'oignon émincé dans 2 à 3 cuillères à soupe d'huile à feu doux jusqu'à ce que l'oignon soit doré
- Pendant ce temps couper le potimarron, le vider et l'éplucher éventuellement (avec un éplucheur à légume et non pas comme une tranche de potiron) puis éplucher la carotte et la pomme de terre ou la patate douce et les couper en morceaux.
- Rajouter dans la casserole les légumes avec 30 cl d'eau, du sel et du poivre.
- Laisser mijoter 30 à 40 minutes en ajoutant éventuellement de l'eau.
- Rajoutez du lait de coco, 5 minutes avant la fin de la cuisson.
- Mixer le velouté.
- Si vous n'avez pas mis de lait de coco vous pouvez ajouter dans chaque assiette au moment de servir une à deux cuillères à soupe de crème fraîche.

Remarque :
Si vous laissez la peau du potimarron, la couleur sera plus soutenue. Quand j'achète un potimarron BIO je ne l'épluche pas car j'adore la couleur orange vive que donne la peau.

D'autres recettes de soupe au potimarron

Potimarron et châtaignes : clic
Potimarron light : clic

 

DSCN7545

_________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________

Velouté de potimarron au lait et à la noix muscade (pour 2 ou 3 personnes)

DSCN7848

 

INGREDIENTS

- 1 gros potimarron (800 g à 1 kg)
- 2 carottes moyennes
- 50 cl de lait
- crème fraîche
- sel, poivre et noix muscade

potimarron_lait__5_

RÉALISATION

  -Couper le potimarron, le vider et l'éplucher éventuellement (avec un éplucheur et non comme un potiron) puis éplucher la carotte et couper le tout en morceaux.
- Mettre dans une casserole les légumes avec 50 cl de lait, du sel, du poivre et de la noix muscade rapée.
- Laisser mijoter 30 à 40 minutes en ajoutant éventuellement de l'eau.
- Mixer le velouté assez longtemps sinon la texture sera grumeleuse.
- Ajouter dans chaque assiette au moment de servir une à deux cuillères à soupe de crème fraîche.

DSCN7860

Remarques :
- La texture sera plus grumeleuse que dans la recette précédente si vous ne mixez pas très finement le velouté.
- La couleur de cette soupe est moins vive car j'ai épluché le potimarron.


potimarron_lait



Velouté de potiron et patate douce (pour 6 à 7 personnes)

potiron

 

INGRÉDIENTS

- une belle tranche de potiron (1 kg)
- 1 grosse patate douce (environ 600  g)
- 1 grosse pomme de terre (environ 250 g)
- 2 gros oignons
- 5 à 6 branches de persil
- 50 à 70 cl d'eau
- sel et poivre
- huile
- crème fraîche épaisse (facultatif)
 

soupe_courge_patate

RÉALISATION

Faire revenir les oignons coupés en petits morceaux dans de l'huile ou du beurre jusqu'à ce qu'ils soient dorés.
Rajouter alors le potiron coupé en morceaux et les pommes de terres.
Couvrir d'eau, ajouter  le sel et le poivre et laisser mijoter 45 minutes.
Mettre le persil en fin de cuisson.
Lorsque tous le légumes sont bien cuits mixer la soupe  et rajouter éventuellement de la crème fraîche au moment de servir
.

 

soupe_courge_patate__3_


Soupe Krupnick de champignons et d'orge perlé (pour 4 à 6 personnes)

DSCN7820

 

INGRÉDIENTS
- 500 g de champignons de Paris
- 1 verre d'orge perlé (150 g)
- 2 belles carottes
- 1 petite branche de céleri
- 1 gros oignon
- 1 cuillère à soupe de soupe de champignons déshydratés (OSEM pour moi)
- 5 à 6 branches de persil
- huile d'olive
- sel et poivre

DSCN7844

 

RÉALISATION
Faire revenir l'oignon coupé en petits morceaux dans un peu d'huile d'olive .
Pendant ce temps couper les carottes et le cèleri en petits cubes et émincer les champignons (mettre quelques petits champignons entiers).
Les rajouter dans la casserole et faire revenir 10 à 15 minutes.
Rajouter enfin l'orge bien rincé avec environ 5 fois son volume d'eau, le persil finement haché, la poudre osem,  le sel et le poivre
Laisser mijoter 1 heure en ajoutant éventuellement de l'eau

DSCN7842


Soupe de courgettes et fromage fondu (pour 4 personnes) 

DSCN7826 

INGRÉDIENTS

- 5 courgettes
- 2 pommes de terre
- 2 oignons
- 5 à 6 branches de persil ou de coriandre
- 4 "vache qui rit", kiri ou équivalent (facultatif si vous êtes au régime !)
- sel et poivre
- beurre, margarine ou huile

velout__courgette

RÉALISATION
Faire revenir les oignons coupés en petit morceaux dans 30 g de beurre, de margarine ou dans un filet d'huile jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
Rajouter les courgettes et les pommes de terre coupées en gros morceaux avec le persil, le sel et le poivre et recouvrir d'eau.
Faire cuire 30 minutes environ jusqu'à ce que les légumes soient bien tendres.
Mixer la soupe en ajoutant éventuellement le fromage.


Soupe de pois cassés (pour 4 personnes)

pois_cass_s_

INGRÉDIENTS
- 300 g de pois cassés
- 2 carottes
- 2 oignons moyens ou un gros
- 1 blanc de poireau
- 5 à 6 branches de persil ou de coriandre
- 1/2 l d'eau
- sel, poivre

 

pois_cass_s_moulu

RÉALISATION
- Faire tremper les pois cassés pendant au moins 1 heure dans un grand saladier rempli d'eau.
- Faire revenir les oignons et le blanc de poireau émincés dans 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- Rajouter les carottes coupées en petits cubes, les pois cassés, le persil, l'eau, le sel et le poivre
- Laisser mijoter au moins 1 heure  en ajoutant, si nécessaire, de l'eau et mixer si vous aimez votre soupe moulue (dans ce cas inutile de couper les carottes en très petits morceaux).

pois_cass_s_moulu__2_

Soupe non moulue

DSCN8179


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits. Ils sont la propriété de Piroulie. Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.

Posté par piroulie à 15:00 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


23 juillet 2008

Macarons aux framboises et digression sur un week end en Normandie

macarons_framboises

 

Si vous pensez que les macarons c'est pas votre truc : essayez cette recette, c'est celle de Mercotte, un des sites culinaires le plus pro de la blogosphère.

Si vous ne les réussissez pas du premier coup ne vous découragez surtout pas il faut souvent plusieurs tentatives pour obtenir un macaron lisse, non craquelé avec collerette.
J'aurais dû photographier mes premières tentatives pour vous montrer qu'en persévérant tout le monde peut y arriver !
Vous devez également bien maîtriser votre four (j'ai raté les macarons que j'ai fait ailleurs que chez moi !) car la bonne température est un des points clés pour les réussir !
De toute façon, même moches, ils sont délicieux !
La seule difficulté quand ils sont réussis c'est de ne pas les consommer tout de suite car les macarons sont bien meilleurs au bout de 1 ou 2 jours
D'autres recettes de Lenôtre :
et de Stéphane Glacier : 

J'en avais préparé la veille d'un week end en Normandie. Un de nos amis avait loué un appartement pour les mois de Juillet et d'Août à Deauville : le malheureux ne se doutait pas qu'il y aurait une telle foule et qu'il retrouverait sur les fameuses "planches" et la plage l'affluence rencontrée dans le métro les jours de manifs !!!
Il décida donc de revenir passer un week end à Paris, ville absolument géniale en été et nous proposa son appart .
Monsieur Piroulie après s'être un peu (euh bon énormément !) fait prier accepta- Deauville est une ville pleine de charme que nous adorons en hiver - et nous voila donc prêt à prendre la route, Vendredi matin, avec les enfants.
Nous embarquons pimpants ( enfin surtout moi j'ai une nouvelle robe !) et guillerets à l'idée de passer 2 jours au bord de la mer, dans cette ville superbe, avant notre départ à la montagne.
Première déconvenue à quelques km de Deauville : un énorme bouchon !!! nous imaginons déjà un épouvantable accident et sommes surpris de ne pas entendre de sirène mais après avoir passé 3 heures à l'entrée de la ville nous constatons qu'il n'en n'est rien. Nous sommes rassurés mais surpris !!

Après nous être installés et constatés que l'appartement a la taille d'un placard et la cuisine a à peu prés celle d'une boite à chaussures (classique parait il à Deauville ! ) nous décidons de sortir .
La foule qui se bouscule sur les trottoirs nous étonne un peu ( nous passons toujours l'été dans les Alpes où sommets et refuges ne sont pas particulièrement encombrés !) sans toutefois nous alarmer franchement  et nous nous dirigeons vers les "planches", célèbre promenade du bord de mer : là nous battons très vite en retraite devant la cohue rencontrée .
Sur la plage c'est encore pire : on dirait une page du livre "où est Charlie" (pour ceux qui ne connaissent pas cliquer 
) et je m'étonne de ne pas sentir une odeur de barbecue géant vu le nombre de personnes en train de rôtir au soleil !
Pas encore complètement découragés nous décidons d'aller acheter du poisson au port à Trouville mais là encore la foule est telle que nous abandonnons bien que tous ces vacanciers de différentes nationalités semblent fort sympathiques !
Je sens que Monsieur Piroulie retient le "je te l'avais bien dit" qu'il a au bout des lèvres et j'ai honte à l'idée que, dans le cas contraire, je l'aurai déjà rabâché 350000 fois (on ne ricane pas !!!)
Les enfants ,que tout cela amuse au plus haut point connaissant l'aversion de leur père pour la foule et les bousculades, ne semblent pas non plus apprécier cette affluence, habitués qu'ils sont au calme de la ville en hiver .
Avec Chabbat qui approche pas question de retourner séance tenante à Paris nous n'avons donc repris la route que Dimanche aux aurores bien décidés à ne jamais retenter cette expérience en été et c'est bien la première fois que je me suis réjouie de rentrer chez moi après de si courtes "vacances".
Seul point positif de ce week end ces délicieux macarons :

INGRÉDIENTS

-2 fois 60 g de blancs d'oeuf
-35 g sucre en poudre
-150 g sucre glace tamisé
-150 g d'amandes en poudre tamisées
-150 g sucre en poudre
-50 g d'eau
 

macarons_framboises__3_

RÉALISATION

Conserver 120 g de blancs au moins 3 jours avant la réalisation de vos macarons dans votre réfrigérateur (je vous signale en passant que les blancs se congèlent parfaitement)  et les sortir 1 h avant de les utiliser

Passer votre poudre d'amandes 10 min au four th 150 ° pour bien la sécher puis la tamiser finement avec le sucre glace après l'avoir éventuellement remixé pour obtenir une texture très très fine
Ajouter à ce mélange 60 g de blancs d'oeufs en mélangeant à la spatule pour obtenir un mélange homogène

Préparer dans une petite casserole, 150g de sucre en poudre additionnée de 50g d'eau pour la réalisation du sirop : mettre à chauffer jusqu'à obtention d'un sirop assez épais (110° au thermomètre)

Monter les autres 60g de blancs  avec une pincée de sel et quelques gouttes de jus de citron. Quand ils commencent à durcir ajouter doucement le sucre en poudre jusqu'à ce que le mélange devienne  ferme .
Verser par dessus en filet le sirop bouillant sans cesser de fouetter (le mélange triple de volume, devient ferme et compact)
Mettre éventuellement à ce moment le colorant et continuer à battre jusqu'à ce que le mélange refroidisse (il doit atteindre 40 ° environ)

Et voila l'étape la plus délicate : En utilisant une maryse incorporer vos blancs au mélange amandes + sucre glace+ blancs pendant environ 2 à 3 mn pour avoir une pâte homogène lisse et brillante (attention elle ne doit pas être trop liquide sinon les macarons vont s'étaler à la cuisson mais si vous ne travaillez pas assez votre mélange les macarons ne seront pas lisses)

Dresser, à l'aide d'une poche à douille, les macarons sur une feuille de papier sulfurisé posée sur une plaque de cuisson alvéolée.

Taper si nécessaire la plaque sur le bord de la table pour lisser.
Laisser croûter ( reposer à température ambiante) au moins 2 h de manière à ce qu'une fine pellicule se forme en surface.

Enfourner à 150 ° pendant 12 min pour des petits macarons et 15 à 18 min pour des gros macarons plutôt vers le bas du four

Si  vous avez plusieurs fournées faire refroidir la plaque entre chaque fournée sinon les macarons vont cuire trop vite en dessous et se craqueler au dessus

Garniture

- 250 g de framboises fraîches ou surgelées 
- 100 g de sucre (j'en ai refait avec 50 gr de sucre et on a préféré!)
Faire cuire pendant 1/2 heure à feu doux et filtrer pour éliminer les pépins

J'en ai fait aussi fourrés avec une confiture de cerises faite maison où j'ai mis très peu de sucre et que j'ai ensuite mixée

REMARQUE : les macarons sont meilleurs au bout de quelques jours et se congèlent trés bien

macarons_framboises__2_

macarons_framboises__6_

macarons_framboises__4_

Quoi faire avec les jaunes ?

-des brioches (bien meilleures avec seulement des jaunes)
-des palets bretons
-une
crème pâtissière


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.

Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.

Posté par piroulie à 15:30 - - Commentaires [79] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juillet 2008

Divines tartelettes amandines aux framboises sur une base de C. Michalak et digression sur le périph parisien

tartelettes_amandines__2_

Une des deux écoles, où je tente d'inculquer quelques notions de maths à mes élèves, se trouvant à l'extérieur de Paris, je prends deux fois par semaine le périph
En gros deux cas de figure
- Le périph est bouché et les panneaux qui indiquent le temps estimé pour atteindre l'autoroute A4 semblant me narguer, je fulmine dans ma voiture car je risque d'être en retard en respirant par dessus le marché tous les miasmes du périph. J'ai l'impression de me traîner tel une tortue centenaire sauf que moi je dois aller bosser et j'éprouve dans ces moments là une violente jalousie envers les motos qui se faufilent partout 
- La circulation est fluide et là c'est une autre sorte de stress qui commence :
Je suis, en général, assez respectueuse du code de la route depuis que mon permis a un nombre de points qui tend vers zéro. La vitesse étant limitée à 80 km/h je m'efforce, par crainte des radars et de la maréchaussée, de ne pas dépasser cette limite.
Mon problème c'est que très souvent des chauffards, candidats au suicide ou au retrait de permis, foncent comme s'il conduisaient une F1 au 24 h du Mans (à moins qu'un besoin pressant ne les obligent à rentrer urgemment chez eux !) et qu'il me semble toujours périlleux de changer de file quand tous ces bolides pulvérisent des records de vitesse autour de moi
Sans compter les gros poids lourds qui déboîtent soudain sans prévenir, manquant de peu d'emboutir ma voiture et me faisant sursauter, les coups de klaxon rageurs de ceux que mon allure exaspère et qui manifestement n'ont toujours rien compris aux limitations de vitesse ou qui ne savent pas que le périph est truffé de vicieux mais vigilants radars et les blondes péroxydées au volant d'imposants quatre quatre absorbées par leurs discutions aux portables qui changent de file sans prévenir !
Et les motos !!!!! je n'ai rien contre les motards en général mais certains d'entre eux lorsqu'ils frôlent ma voiture à une vitesse proche de celle du son, en klaxonnant brutalement, me font parfois frôler la crise cardiaque sans parler de ceux qui surgissent brusquement du néant alors que je suis en train de changer de file et que je viens de constater dans mon rétro que la voie est libre : je serai presque tentée de croire à des manifestations extra terrestres !
Je me suis depuis le temps habituée à ces désagréments mais au retour d'une dure journée de travail, après avoir passé 1 heure dans les bouchons je suis toujours ravie de pouvoir déguster une de ces tartelettes savoureuses et moelleuses à souhait

Un peu longues à préparer,  elles ont remporté un franc succès chez moi : d'ailleurs aucune réclamation concernant un problème d'addiction ne pourra m'être adressée !!
La recette peut être faite en parvée en remplaçant le beurre par de la margarine et la crème fraîche par de la nutrifil ou richwhip (crème végétale)

Le fond provient d'une recette de 
C. Michalak et la garniture de framboises vient du blog d'Eryn

tartelettes_amandines__3_

Ingrédients

Pâte à tarte de Christophe Michalak
- 190 gr de farine
- 20 gr de fécule de pommes de terre
- 90 gr de sucre glace
- 130 gr de beurre
- 35 gr de poudre d'amandes
- 1 pincée de sel fin
- 1 oeuf (50g)

Crème amandine rapide (la recette qui est là : clic est plus longue mais meilleure )
- 175 g de beurre
- 175 g de sucre semoule + 3 sachets de sucre vanillé
- 200 g de poudre d'amandes
- 4 oeufs (200g)
- 10 cl (100 g) de crème fleurette ou de nutriwhip ou richwhip
- 3 cuillères à soupe de liqueur ou de rhum (facultatif)

Garniture de framboises d'Eryn
- 200 g de framboises surgelées
- 2 oeufs
- 50 g de sucre
- 20 g de farine

tartelettes_amandines__4_

Préparation

1. Tamiser la farine, la fécule et le sucre glace.
2. Couper le beurre en dés et le travailler à la main.
3. Ajouter l'oeuf puis la farine additionnée de fécule et de sucre
4. Lorsque tous les ingrédients sont mélangés, mettre en boule, filmer et réserver au minimum 1 heure au réfrigérateur avant utilisation(Le repos de la  pâte au frais la détend, la rend souple et malléable. Elle s'étalera  ensuite  plus facilement et surtout ne se rétractera pas pendant la cuisson).
5. Ce délai écoulé, étaler votre pâte sur une hauteur de 3 mm environ, et la piquer à l'aide d'une fourchette.
6. Faire des disques de 8 cm de diamètre et laisser reposer 1 heure avant cuisson.
7. La crème amandine: Mélanger tous les ingrédients au fouet, excepté la crème l'alcool de votre choix (rhum, poir wiliams, cherry ...).
8. Ajouter la crème. Surtout ne pas l'émulsionner, sinon elle risque de gonfler au four. La réserver au minimum 1 heure au réfrigérateur.
9. Cuire les fonds de pâte sucrée environ 8 mn, à 170°C (th.5) après avoir recouvert les fonds de tartelette d'un rond de papier sulfurisé rempli de pois-chiche ou d'haricots blancs.

tarte_noix_caf_ tarte_noix_caf_
10. Dresser la crème amandine sur les fonds de pâte sucrée cuits et mettre au four 15 mn environ, à 170°C (th.5).
11. Décongeler les framboises au micro-ondes. Les mixer en purée. Parallèlement, battre l'oeuf, le sucre et la farine. Ajouter la purée de framboises, fouetter pour homogénéiser. Verser sur le fondant aux amandes, il faut que tout le moule à tartelette soit recouvert de rose. Parsemer d'amandes effilées et enfourner à 160°C pendant 20 minutes. Démouler ( en vous aidant si nécessaire avec la pointe d'un couteau afin de décoller les bords ) et refroidir sur une grille, puis saupoudrer légèrement de sucre glace tamisé.

Remarque : la pâte à tarte à la margarine est plus difficile à travailler que celle au beurre

tartelettes_amandines__5_

tartelettes_amandines__6_

Version mini :

tartelettes_amandines__7_

tartelettes_amandines


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits. Ils sont la propriété de Piroulie. Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur conformément aux articles L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.

Posté par piroulie à 16:00 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,